Les Furies Douces, un bar à vin 100% bio et de vigneronnes

par | 13 Jan 2020 | Chartrons' place to be | 4 commentaires

Si les Chartrons ont longtemps été le quartier de Bordeaux des négociants en vin, ils évoluent aujourd’hui vers celui des cavistes et des bars à vin. Tandis qu’on en dénombre plusieurs le long de la rue Notre-Dame, c’est justement de l’un d’entre eux dont il va être question dans ce qui va suivre.
Un bar à vin qui avait tout pour me plaire, puisque de son nom, Les Furies Douces, à son concept, il ne propose que du vin bio, exclusivement produit par des vigneronnes. L’idée en revenant à Audrey Bocahut, dont la vie est un roman, ou plutôt une partition de musique et, vous verrez, pas n’importe laquelle.

De la variété française à un bar à vin pour scène

De fait, sûre de sa vocation dès l’âge de 5 ans, et après des études au conservatoire, Audrey a accompagné durant 18 ans, sur scène, en studio, en promo TV ou radio, des artistes  tels que, excusez du peu : Johnny Hallyday, Benjamin Biolay, Laurent Voulzy, Nolwenn Leroy ou encore Alain Souchon pour ne citer qu’eux… Et des cordes, cette musicienne épicurienne en a plusieurs à son arc, puisqu’elle jouait de la harpe, du violoncelle, des claviers et faisaient même les choeurs.

Elle a également été, un temps, directrice artistique en maison de disque, après la naissance de son fils, pendant deux ans.
Puis (comme nombre de Franciliens au cours de ces dernières années…) elle a quitté Paris pour Bordeaux, avec, pour donner suite à sa riche carrière, dans la tête et une formation oenologie/sommellerie en poche, l’ambition de monter son bar à vin.
Un virage à 180° déterminé par l’envie de se rapprocher de l’océan et d’offrir une autre vie à son petit garçon.
Sans renoncer toutefois à la musique, puisque le restaurant/ bar à tapas à la devanture en bois vert amande situé 109 rue Notre-Dame, abrite depuis le mois de juin 2019, date de l’ouverture du lieu, un piano incrusté dans la vinothèque.
Le bar à Vin 109 rue Notre-Dame

Musique, gastronomie et bon vin bio au féminin, le combo des Furies douces

Ayant réalisé que 30% des vignerons étaient des vigneronnes, ce dont on ne parle jamais, ou très peu, Audrey a fait le choix de ne proposer qu’une carte des vins, non seulement bio, mais exclusivement féminins.  Des pépites venues des 4 coins de France.

Une démarche féministe qui aurait pu figurer dans ma rubrique Ovaires the rainbow, pas forcément revendiquée, juste du respect qu’elle explique ainsi :

Sans être Femen, j’aime mettre en avant le boulot des femmes, surtout quand il n’est pas facile !  Mes vigneronnes, le matin elles sont dans leurs vignes, en bottes en caoutchouc, et puis l’après-midi elles étiquettent, assurent parfois les livraisons, tout en élevant leurs enfants ! C’est beaucoup, beaucoup de travail. Elles mettent à mon sens énormément de passion. Et ça, ça se ressent gustativement, j’en suis intimement persuadée !

C’est d’ailleurs chez Audrey, dans son bar à vin cosy et chaleureux, que j’ai découvert le livre Vigneronnes, 100 femmes qui font la différence dans les vignes de France dont j’ai parlé dans ma liste de livres de Noël.

De sacrées Furies douces dont vous pouvez retrouver certains flacons, à consommer avec délectation et, évidemment, modération… juste avant l’ivresse !

Des Vigneronnes dans le Bar à vin des Furies douces

Les Furies douces infos

109 Rue Notre-Dame
33000 Bordeaux
05 57 09 12 97

Ouverture dès 18:00 – Fermeture mardi & mercredi –

https://www.facebook.com/lesfuriesdouces/

Ma chronique #10 dans l’émission «La vie en bleu, on cuisine ensemble en Gironde»

En ce vendredi 17 janvier à 10h50, j’étais dans les studios de France Bleu Gironde pour parler bar à vin bio 🍷, Furies Douces et vigneroNNES de France au micro d’Isabelle Wagner et Chef Jésus.

Voici le résultat en vidéo réalisée par mon padawan Romain Cabirol, à retrouver sur ma chaîne YouTube à laquelle je vous invite de vous abonner sans délai et que je vous remercie par avance de commenter, de liker et de partager sans modération 😘

 

Partager Sur

Jugeote animera les tables rondes du

4 Commentaires

  1. simon eric

    Les Furies douces ou les douceurs de la vigne et de la vie, bar à vin dont l’existence voulue par la seule volonté d une femme atypique anoblit l histoire tant chargée des Chartrons et donne à la rue Notre-Dame un peu plus se sentiment « vieille époque », dont la devanture de ce bar ne saurait mentir cette impression.
    Si la vie d Audrey Bocahut est un roman, Isabelle en a fait l exégèse d une manière aussi courte que précise et ne peut que nous rendre admiratif des choix et de la réussite de ce projet.
    Quand ce concept original et l engagement de notre serial blogueuse pour l écologie et le féminisme s entremêlent cela peut s appeler destin croisé.
    Commenter les chroniques d Isabelle peuvent s avérer parfois un défi, mais sa poésie qui s écoule de sa plume comme de l encre sert toujours l esprit.

    Réponse
    • Isabelle Camus

      S’il y a bien quelqu’un qui mérite que je l’invite à boire un bon vin bio de vigneronne aux Furies Douces, c’est bien toi Riton !

      Réponse
  2. FREE SPIRIT CHARTRONS

    On ne peut après avoir lu ce bel article sur Les Furies douces grâce à notre superbe blogueuse que courir rencontrer Audrey … pour boire ses paroles et tout ce qu’elle vous propose en les décrivant avec passion….

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Boire un vin de vin bio produit par une vigneronne aux Furies Douces après avoir fait ses emplettes d’une robe colorée chez Free Spirit quelques mètres plus haut ou plus bas suivant comment on remonte ou descend la rue Notre-Dame… what else ? 😉 Bisous les filles !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI