Camille et Steve, un duo artistique et prolifique qui se fait Ekko

par | 4 Nov 2021 | Tasse de thé culturelle | 17 commentaires

Peinture, dessin, musique, collage, photo, vidéo, écriture…  tous ces modes d’expression occupent une part prépondérante dans la vie de Camille Rapin et Steve Roy.
Le premier, passionné de mode, de théâtre, de musique et de cinéma a ouvert il y a deux ans la galerie Ekko, située 15 rue Buhan, au coeur du vieux Bordeaux dont les rues sont encore pavées.
Le second, également fan de ciné, mais aussi photographe et chanteur, vient tout juste de sortir un disque et un nouveau clip, qu’ils ont réalisé ensemble.
Depuis trois ans en effet, Camille et Steve vivent une love pop story éminemment créative et c’est à ce titre que Jugeote va inaugurer avec ce kopple à la riche actualité artistique, sa rubrique « Tasse de thé culturelle « .

 

Camille et Steve, arty pop kopple de la galerie Ekko

Camille et Steve devant les tableaux de l’artiste P. O. P. A. R. T exposé à la galerie Ekko.

Ekko, le concept pop culture d’une galerie qui se veut ouverte et accessible à tous

Camille et Steve se sont rencontrés lors d’un shooting photo il y a trois ans pour les besoins d’un livre que préparait ce dernier. Un ouvrage sensuel mais jamais vulgaire de 140 pages, plein de beaux mecs dévêtus sur papier couché brillant, où l’humour côtoie le sexy et l’esthétique gay et qui est, depuis le mois de janvier 2021, en vente en édition limitée chez Ekko galerie au prix de 42€.
Steve Wood et les garçons

Un livre de photos qui donnent la banane !

Bordelais tous les deux, Camille, alors coiffeur/maquilleur dans le milieu du théâtre et du cinéma était parisien depuis plus de 10 ans. Et c’est l’amour, auquel il faut rajouter l’envie d’y développer un projet de galerie d’art, qui l’ont fait revenir dans sa ville natale. À partir de là s’établira entre les deux garçons une relation et une collaboration foisonnante tant affectives que créatives qui fonctionnent à plein régime et ne se sont jamais démenties.

Comme le souligne Camille, collectionneur dans l’âme, qui a voulu donner à tous la possibilité de s’offrir une oeuvre sans être milliardaire :

Ekko soutient des artistes locaux et émergents, mais accueille aussi les artistes plus confirmés et internationaux. Les prix y vont de 3€ pour les cartes postales à 6300 € pour une toile de Chantal Westby, une artiste plasticienne française de renommée internationale qui vit à Philadelphie, et dont les œuvres font partie de collections publiques ou privées aux États-Unis et à l’étranger.

On y trouve également :

  •  Les gravures, les T-shirts sérigraphiés et même les bouteilles de vin du portraitiste – illustrateur – graphiste La Moustache de la Dame.
  • Les oeuvres contemporaines, abstraites et géométriques de Audrey GRANJEAUD aka A.G très inspirée par Mondrian.
  • Le monde de Jérôme PELLERIN-MONCIER, qui au travers de supports multiples (dessins, compositions numériques, tatouages, costumes…), travaille le motif et l’ornement et explore notre patrimoine iconique.
  • Les œuvres plurielles, tant dans les techniques (posca, acryliques, bombe de peinture, aquarelle) que dans les supports, feuille a dessin, billets de banques, panneaux de signalisation, impression 3D, détournement d’objets de POPART, artiste maison qui a spécialement créé toute une collection pour les deux ans de la galerie Ekko.
  • ET ET ET… les collages d’un certain STEWOOD, qui n’est autre que Steve dont les tableaux expriment sa passion pour le cinéma, la culture pop et… Vanessa Paradis.

D’un groupe de boys band à une carrière solo

J’ai fait la connaissance de Steve il y a plusieurs années, lors du BDX Clip Festival que j’avais co-organisé en décembre 2018, pour mettre en avant la foisonnante création audiovisuelle et musicale 100% made in la région bordelaise.

Il y avait participé avec le groupe dont il fait partie : Les Drones. Un boys band dans la plus pure tradition des groupes de garçons qui fleurissaient dans les années 90. Un des rares groupes d’ailleurs, à avoir joué le jeu de la tenue habillée ce soir là et dont la gentillesse et le fair play m’avaient touchée.

Les Drones en compagnie de Vanessa Feuillate, l’étoilissime maitresse de cérémonie du BDX Clip Festival.

Si Steve a précédemment sorti un EP de 6 titres en décembre 2020 où il avait déjà goûté au plaisir d’être en solo, ce sont les encouragements de Camille qui l’ont incité à se faire confiance et à persévérer dans une voie dont il confie :

Pour les textes des Drones j’ai plus de retenue, en tant que chanteur solo je me permets d’être plus moi même.

C’est ainsi que désormais il Interprète des morceaux dont il écrit les paroles, sur une musique composée et arrangée par Fabien DAILLAC des Drones, et réalise des vidéos pour illustrer chaque titre, avec l’aide essentielle de Camille, tout autant maquilleur, caméraman, éclairagiste que figurant et agent.

Le tout avec les moyens du bord, transcendé par la nécessité de se débrouiller quand on a pas de budget, ce qui au final donne un résultat des plus décalé, inventif et diversifié.

6 clips au compteur

Tous les titres et les ambiances des clips réalisés par Steve et Camille, parfois à plusieurs, mais le plus souvent à deux.

Camille Rapin

Camille figurant dans le dernier clip de Steve.

La preuve avec, extrait de l’album « Stewood Boulevard » (que vous pouvez écouter en cliquant sur ce lien), Ceux qui s’aiment, le dernier clip en date, plus engagé que les autres, dénonçant le manque de tolérance et plus particulièrement l’homophobie.

Un texte fort qui résonnera chez plus d’un·e et qui démontre que Steve a également un vrai talent de parolier.

Stewood Boulevard

Pochette du dernier album de Steve.

 

Presse gay et TV câblée

Côté photo, il y a un an la couverture du magazine « Friendly » où Steve a rédigé plusieurs éditos, a été illustrée avec un de ses clichés.
Quand Friendly feat Stewood

Last but not least, Steve a participé à l’émission de Jacky,  précurseur d’émissions musicales dans les années 1980 avec Les Enfants du Rock et Platine 45 sur Antenne 2 et ancien complice de Dorothée que tous les fans de Récré A2 et du Club Dorothée connaissent bien, qui l’avait invité dans son « Jacky lave plus propre »  du 09/09/2021 sur IDF1.

Jacky lave plus propre

Steve aka Stewood, Jacky et Camille.

Inclusion… Inspiration… Good Vibrations sont les mots clef que Jugeote a choisis pour définir sa ligne éditoriale.
Avouez que ce premier sujet qui ouvre l’ère d’une nouvelle aventure médiatique les illustre à fond les ballons !

Une expo et un vernissage pour fêter les deux ans de la galerie EKKO

Pour en retrouver les protagonistes en chair et en os, ce n’est pas compliqué, il suffit de pousser la porte du 15 rue Buhan où la galerie art/shop Ekko feat l’artiste POPART pour fêter ses deux ans, le temps d’une expo nostalgique et critique sur les années 90.

Visible jusqu’au 30 novembre, de Sophie la girafe au téléphone Fisher price en passant par la Game boy, elle propose de retrouver des objets autour d’une décennie culte pour plus d’une génération.

Un Vernissage est organisé le 11 novembre en présence de l’artiste à partir de 18:00, rythmé aux sons Deep House du Dj set de Matéø Vivës qui mixera en live.
Ekko feat POPART
————————————–
Afin de profiter d’un moment de convivialité autour d’un verre comme avant… un pass sanitaire valide sera demandé à l’entrée de la galerie.
Raphael Ferrara aka POPART

P.O.P.A.R.T et son auto-portrait, hommage à Basquiat.

Ekko Galerie

15 Rue Buhan, 33000 Bordeaux, France

09 87 19 86 14

[email protected]

linktr.ee/ekkogalerie

Heures d’ouverture

Lundi : Fermé
Mar – Sam :  – 
Dimanche : Fermé

Partager Sur

Jugeote animera les tables rondes du

17 Commentaires

  1. Steve Roy

    Merci Isabelle pour ce super article. Longue vie à JUGEOTE.media !!!!!

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Yes Steve ! longue vie à tous nos projets ! Parce qu’ils le valent bien ! À demain au vernissage ! 😉

      Réponse
      • Maëva Béchadergue

        Super article qui m’a permis de découvrir Ekko ainsi que l’univers des deux créateurs!!!
        Vive Jugeote media!!!

        Réponse
        • Isabelle Camus

          Merci de ton retour et de tes encouragements Maëva ! N’hésite pas à aller faire un tour dans la galerie, tu verras il y a vraiment de très chouettes oeuvres accessibles pour décorer son intérieur de manière esthétique et unique !

          Réponse
  2. Romain

    Trop bien le nouvel article sur Ekko que je connais déjà et le nouvel interface qui est sublime !

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Merci mon Padawan ! C’est grâce à toi que j’ai connu cette galerie d’ailleurs !

      Réponse
    • Lopez

      Super article. Cela donne l’envie de voir cet endroit et de découvrir toutes ces personnes. Bravo

      Réponse
      • Isabelle Camus

        Merci Lopez ! Bonne découverte à vous, du lieu et des personnes qui l’animent ! En espérant que vous trouverez d’autres sujets à votre goût dans Jugeote ! 🙂

        Réponse
    • MIRANDA

      Je viens de tomber sur votre article et de découvrir ces 2 artistes, je souhaite longue vie à Ekko Galerie car par ces temps difficiles promouvoir l art ne doit pas être de tout repos alors bravo!
      Je viens de cliquer sur le clip de « ceux qui s aiment  » et je suis émue par cette réalisation on en parle peu de l homophobie et je trouve que ce clip a été réalisé avec beaucoup de talent, c est tellement vrai . .. j avoue ça ne m a pas laissé insensible et toucher à un tel sujet nécessitez beaucoup de courage alors bravo !
      Je vais suivre ces 2 artistes en herbe , merci de me les avoir fait connaître par votre article Madame !
      Vive l art , longue vie à Ekko Galerie , Camille et Steve puisse votre belle complicité ne jamais s éteindre…

      Réponse
      • Isabelle Camus

        Heureuse d’avoir contribué à cette transmission ! Merci pour votre retour et vos voeux ! Et vous avez raison Miranda ! Vive l’art !

        Réponse
  3. Simon Eric

    Au 15 Rue Buhan avec Steeve et Camille c’est du gagnant/gagnant

    C’est dans un design épuré et magnifique au logo bellissime que Jugeote est sortie de sa chrysalide et nous offre un voyage dans la culture et quel voyage !

    Steeve et Camille artistes éclectiques et multiservices affichent leur complicité et font honneur à la culture. Leur passion pour l’art sous toutes ses formes, leurs humanisme (ceux qui s’aiment), leurs parcours incroyables tout ceci mis en valeur par la plume d’Isabelle ne peut susciter qu’enthousiasme et admiration. Un immense coup de coeur pour cette photo avec Jacky.

    Jugeote le média qui en a ? lu et approuvé,
    .

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Bienvenue sur Jugeote, Eric, qui se réjouit de retrouver ta plume une fois de plus très inspirée !

      Réponse
  4. Castor Pollux

    Ekko est une galerie où souffle un art sans préjugés et où toutes les audaces sont permis. Sans le duo Camille et steeve qui y ont mis toute leur âme et leur passion pour l audace artistique, pas d ekko et sans ekko pas de promotion culturelle pour des artistes talentueux, ludiques, originaux. Grâce à vous j ai découvert et appris à apprécier des courants artistiques dont je me pensais totalement fermé… La preuve que non car si j adore le style tout en clacissisme, poésie, messages cachés et ultra précieux mais moderne à la fois de Jérôme, j ai eu un véritable coup de coeur pour le street art de Raphaël (d ailleurs j’ ai une véritable vénération pour son superman réalisé lors de l inauguration d ekko en performance et qui trône tel une icône sacrée chez moi ) pour ne citer que 2 des multiples artistes avec qui vous collaborez pour notre plus grand plaisir. Je n oublie pas la moustache de la dame et samouraï de coke et tous les autres car tous sont géniaux et votre talent c est de les avoir réunis et de continuer à réunir un ensemble artistique de qualité et d audace ❤️.
    Longue et belle vie à Ekko qui est plus qu une galerie, c est un lieu de vie et de pulsions qui est là pour réveiller encore plus « la belle endormie » qu est Bordeaux ❤️

    Réponse
    • Steve

      Merci Beaucoup c’est très touchant à lire. Ça nous motive à continuer encore et encore ! Camille est le seul patron de Ekko mais je suis à 3000% avec lui, l’article reflète bien qu’on est sur la même longueur d’onde, et qu’on s’entraide mutuellement dans notre art. Impossible pour moi de réaliser les clips de mes chansons sans l’aide essentiel de Camille. On dit souvent que seul on va plus vite, mais à deux on va plus loin et en mieux….

      Réponse
  5. Isabelle Camus

    C’est tellement ça ! Merci pour ce commentaire Castor Pollux, qui exprime parfaitement l’effet que l’art peut et doit produire dans nos vies ! Ces mots illustrent complètement ce que la galerie Ekko a envie de véhiculer et de transmettre et que j’ai également ressenti, d’où la présence de Camille et Steve dans ce média !

    La bise au Batman de la Vega de POPART, qui est aussi artistiquement talentueux qu’il est humainement adorable ! Comme ce love pop kopple que vous évoquez et qui a de la chance de vous compter parmi leurs relations !

    Réponse
  6. MrsOwen

    Merci pour la découverte de ces 2 talents, je m’empresserai de visiter Ekko galerie lors de mon prochain passage à Bordeaux !!
    Je suis allée faire un détour sur la chaîne YouTube de Stewood et je vous invite à faire de même, quelle créativité !! Le clip Popstar de trottoir est vraiment incroyable ! D’ici : quelle magnifique chanson et le clip de ne fait qu’accentuer la beauté du texte sans oublier Hollywood Life qui donne envie de danser toute la nuit aux club VIP .

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Merci pour ce retour très gratifiant MrsOwen qui ne peut que combler Camille et Steve qui le méritent en effet, amplement ! Bon prochain séjour à Bordeaux à vous !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI