Piéton : au rouge tu t’arrêteras, au vert tu traverseras

par | 22 Fév 2022 | À la Une, Serial Blogueuse | 6 commentaires

Si vous êtes un piéton confirmé, en ville vous êtes sûrs de me croiser tous les jours. Certains me respectent, d’autres ne cessent de se moquer de mon autorité… Qui suis-je ?

Je suis, je suis…. Le feu du piéton !

Après les vélos cargo et les trottinettes électriques, Jugeote vous dit tout sur les petits bonhommes verts et rouges qui rythment les déplacements des marcheurs.

Feu piéton story

Les premiers feux de signalisation électrique bicolores sont mis en place pour les automobilistes à Cleveland en 1914. Encore habitués aux signaux sonores, ces feux émettent toujours un bruit. Au cours du XXème siècle, le feu sonore évolue pour l’usage unique des malvoyants.

Berlin met en place son premier feu tricolore de circulation en 1924 sur la Postdamer Platz. Contrôlé par un policier, il était dédié à la fois aux automobilistes et aux piétons. Mais ces derniers lui prêtaient peu d’attention.

Le premier feu de circulation de Berlin

1924 – Le premier feu de circulation tricolore de Berlin.

En 1933, Copenhague installe son premier feu piéton. Les voitures augmentent et le danger en ville aussi, il faut absolument réguler la circulation entre automobilistes et piétons. Les codes de la rue sont alors uniformisés lors de la convention de Vienne sur la circulation routière et la signalisation routière de 1968.

Vingt ans plus tard, émerge « Walk, Don’t Walk », le système lumineux américain dédié aux passants.

Pour ce qui est du bonhomme vert et rouge, le dessin serait à attribuer à l’allemand Karl Peglau, créateur du fameux Ampelmann en octobre 1961.

Le culte des Ampelmännchen 

Ces « petits bonhommes de feu » arrivent à Berlin-Est, puis s’installent dans toute l’Allemagne de l’Est. Psychologue, Karl Peglau imagine des hommes à chapeau attrayants pour captiver l’attention des piétons.

Karl Peglau - Ampelmann

Karl Peglau.

Alors que leur suppression était prévue au moment de la réunification allemande, les passants se sont opposés à l’idée. Leur défense a même mené à la création d’un comité !

En 2005, les « Ampelfrauen » règlent la circulation de Zwickau et Dresde et dépassent vite les frontières allemandes.

Les fameux Ampelmannchen

Les Ampelmännchen à Berlin.

Les Ampelfrauen

Les Ampelfrauen.

Véritable star, le designer allemand Markus Heckhausen s’en est inspiré pour sa création de lampes et sa collection Ampelmann. Dès 1995, il donne au petit bonhomme une aura internationale.

Lampes Ampelmannchen

Lampes de Marcus Heckhausen, inspirées des Ampelmännchen.

En plus d’être mythiques, les Ampelmännchen n’ont pas de souci à se faire concernant le respect qui leur est dû, personne ne passe au rouge ! « Deutsch Diszipliniert » !

Le projet artistique des Walking Men Worldwide 

En 2010, ces icônes de la vie urbaine se retrouvent à taille humaine au centre-ville de Manhattan. Le projet de Walking Men 99 est une collaboration entre différents photographes qui y ont ajouté leur pièce.

Maya Barkai, photographe israélienne, s’en inspire pour l’installation de collages à travers le monde : Londres, Buenos Aires, Sydney, Marseille…

Ce deuxième volet du projet interactif, Walking Men Worldwide, met en avant la standardisation et la diversification de cette représentation graphiste minimaliste.

Vous pouvez vous-même y participer, en envoyant votre propre photo du bonhomme vert sur le site de l’artiste.

Cette exposition mélange l’art public populaire, dont elle a émergé, et l’art visuel qu’elle partage.

Walking Men Worldwide by Maya Barkai

Walking Men Worldwide à Buenos Aires – by Maya Barkai.

« All over the world »

À travers le monde, le feu piéton cultive sa diversité :

  • Karl Marx stoppe les passants à Trèves.

À l’occasion du bicentenaire de son anniversaire, la ville natale de l’auteur du Capital le met au centre du quotidien de ses habitants. Marx y a vécu 17 ans. Sa maison natale est déjà dédiée à un musée sur sa vie. Désormais, son effigie lumineuse sillonne les rues, bras écartés, prêt à arrêter n’importe quel contrevenant qui oserait traverser.

Le feu pieton Karl Marx

Karl Marx en rouge et vert.

  • Regarde-moi je danse !

Nombreux sont les accidents qui ont lieu aux feux bicolores à cause de l’impatience du piéton. C’est pourquoi, la marque de voiture Smart a réalisé une campagne de sensibilisation à la sécurité piétonne en installant un feu bicolore où le bonhomme se met à danser.

Divertir pour faire patienter était leur idée.

Le feu pieton qui danse

Le bonhomme rouge qui danse. ©Smart

  • Les feux de l’amour…

Ici à Vienne, ce n’est pas un, mais bien deux bonhommes qui vous indiquent le passage. Une idée autrichienne voulant représenter des couples homosexuels et hétérosexuels lors de l’Eurovision en 2015.

De provisoire, elle est devenue pérenne.

Les feux de l'amour a Vienne

Love in the street à Vienne à l’occasion de l’Eurovision.

  • Changer l’iconographie de tous les jours.

En 2017, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme, Melbourne féminise les bonhommes des feux lumineux. Pour Fiona Richardson, ancienne ministre des Droits de la Femme de l’Etat de Victoria, « la culture du sexisme est faite de petites touches. ».

L'Australie feminise les bonhommes des feux pietons

Le bonhomme vert se féminise à Melbourne.

  • « Waiting for the right time »

Le King revient en rouge et vert à Friedberg, ville où il a réalisé son service militaire et rencontré sa future épouse, Priscilla Presley.

Elvis le disait déjà dans sa chanson, It’s now or never, attends le bon moment… pour traverser 😉

Elvis Presley devient feu pieton

Elvis Presley devient feu piéton à Friedberg.

  • Le retour des Vikings au Danemark.

Ville probablement fondée par les Vikings, Aarhus les a remis au goût du jour. Equipés d’armes et d’armures, ils ont en charge la circulation piétonne. Plus jamais un passant n’a traversé au rouge depuis…

Viking au feu vert

Là tu peux traverser tranquille, tu ne risques rien !

Viking au feu rouge - Danemark

Le feu tu respecteras, sinon c’est la hache !

Pas de feu bicolore original aux dernières nouvelles à Bordeaux, mais si vous traversez la ville avec vos deux jambes, l’association des piétons de Gironde pense à vous et agit pour sensibiliser les citoyens à la vie de piéton.

Personnellement, j’adore le graphisme des Vikings, j’ai déjà prévu d’aller me rendre à Aarhus !

Et vous, quel est votre feu piéton préféré ? Dites le nous en commentaire 🙂 

Les Droits du Piéton en Gironde

Maison de la Nature – 3 rue de Tauzia – 33800 BORDEAUX

06 63 53 35 56

[email protected] / [email protected]

Partager Sur

Jugeote collection have a look

6 Commentaires

  1. Eric Simon

    Feu piéton story : genèse d’un piéton bien utile,

    Un article passionnant traité d’une manière originale et bien documentée. Un article d’autant plus accrocheur qu’il est court, permettant à l’esprit qui le lit de s’y tenir intéressé avec plus d’envie.
    J’y ai appris moult choses sur ce drôle de petit bonhomme se métamorphosant au gré des pays qu’il parcourt et de son évolution au gré de l’histoire.

    Qui aurait pu prévoir qu’un jour, même Karl Marx ferait la circulation et pour conclure à la question de Juliette j’opte moi aussi pour la signalétique Viking eut égard à mes origines Normandes.

    Bravo pour cette très belle chronique

    Réponse
  2. Juliette Habert

    Merci beaucoup Eric pour ce chouette commentaire qui me motive pour mes prochains articles !

    Je suis très contente que ce petit bonhomme du quotidien, dont l’aura est internationale, ait attiré votre curiosité.

    De plus, j’apprends alors que vous êtes Normand tout comme moi ! J’espère que la suite vous intéressera tout autant.

    Peut-être qu’il y aura un peu de notre Normandie dans de futures chroniques de Jugeote…

    A bientôt 🙂

    Juliette

    Réponse
  3. Alice

    Merci beaucoup pour ce beau topo sur ce qui fait énormément dans ma vie de piétonne ‍♀️

    Et mes préférés ex-eaquo, ce sont le bonhomme rouge qui danse et les Elvis

    Réponse
    • Juliette Habert

      Merci beaucoup Alice pour votre commentaire, ça me fait très plaisir de savoir que vous l’avez lu et aimé!

      J’espère que la suite vous plaira tout autant!

      A bientôt 🙂

      Juliette

      Réponse
  4. Tom Lartigau

    Merci beaucoup Juliette pour ce beau tour du monde de nos petits bonhommes verts et rouges. Les histoires qui se cachent derrière ce petit faisceau lumineux du quotidien sont exceptionnelles.

    Et je suis sûr qu’il en existe et en existera encore plus originaux les uns des autres.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

eshop jugeote collection

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite