La Réole mode de ville : une nouvelle rubrique et un premier sujet en Réolais où des élus se mouillent pour leurs territoires

par | 9 Fév 2024 | À la Une, Mode de ville | 2 commentaires

De toute évidence, changer de ville et passer d’une vie urbaine à une vie rurale va non seulement impacter mon quotidien, mais aussi les sujets que je vais être amenée à traiter.
Passer de l’ambiance des Chartrons à Bordeaux, où je bénéficiais, à mes pieds, de tous les avantages auxquels on peut aspirer, avec une période transitoire en banlieue plan plan à Gradignan que j’aurai carrément vécu comme une retraite monacale et dans laquelle je baigne encore, à celle de la cité médiévale dont je suis tombée amoureuse, où je ne vis pas encore mais où je me projette déjà à fond, s’annonce comme si je changeais, avec excitation et motivation, de planète, d’époque et de dimension.
Comme si je fermais un livre pour en ouvrir un autre et écrire le récit d’une aventure radicalement différente.
J’en veux pour preuve, non seulement ce que je vais avoir sous les yeux et qui, vous n’avez pas fini de le constater est magnifique (cf la photo de Une signée Christophe GARDNER), mais aussi la réalité que je vais partager avec ma future désormais communauté.
Or le premier sujet qui va inaugurer ma nouvelle rubrique, LA RÉOLE – Mode de Ville, après les vœux du maire sans étiquette Bruno MARTY, est l’action coup de poing de ce dernier, le 7 février 2024, venu en bateau apporter une motion au sous-préfet, Vincent FERRIER, entouré d’une trentaine de maires et mairesses du territoire pour dénoncer le futur découpage de France Ruralité Revitalisation (anciennement ZRR) qui ne compterait plus le Réolais comme zone de revitalisation.
Un coup fatal pour l’avenir de toute une population.
Explications, déclaration et plan d’action avec Dr (Cambr’)House en guest !

Et oui ! Les maires du Réolais n’hésitent pas à se mouiller pour défendre leur territoire et leur population © Christophe Gardner.

© Christophe Gardner.

Les maires du Réolais en marche vers la sous-prefecture de Langon

© Christophe Gardner.

Vent debout, les maires du Réolais prennent la sous-préfecture de Langon à l’assaut en bateau pour porter leurs revendications

La situation, ce n’est pas moi qui vais vous l’expliquer, mais Bruno MARTY dont je relaie ici, les mots qu’il a postés sur les réseaux sociaux :

Face à la désertification médicale galopante et aux difficultés économiques persistantes sur le Réolais, le non classement de notre communauté des Communes en FRR (ex ZRR ) alors même que toutes les communautés des communes voisines le seront à partir du mois de juillet serait catastrophique pour nos 41 communes.
Un des critères pour entrer dans ce dispositif (qui permet entre autre aux professionnels de santé et aux entreprises d’être exonérées de charge) s’appuie sur la densité de population : un non sens !!!
On voit bien, une fois encore, que les technocrates qui écrivent les lois sont en dehors des réalités et ne connaissent pas nos territoires. J’appelle le/la futur.e ministre chargée des collectivités territoriales et son cabinet à revoir les critères de classement de la future FRR.
La Ville de La Réole n’en restera pas là, et comme j’ai pu le déclarer hier au Sous-Préfet, si la situation ne devait pas évoluer :

Nous ne lâcherons pas notre population et n’organiserons pas les élections européennes si rien ne change !!!

J’appelle d’ailleurs toutes les communes de France impactées par ces décisions à faire de même !

Voilà qui est dit !

Croisons les doigts pour que l’État entende raison et que les parlementaires se mobilisent avec toute leur énergie pour sauver l’avenir économique et sanitaire de la communauté de communes du Réolais dont je vais me faire le héraut et le porte-flambeau.

Ville d’art et d’histoire où je vais vivre oblige 😉

Dr Cambr'House

Recherche médecin motivé pour s’installer dans le Réolais !

À suivre !

 

Partager Sur

logo meilleursvelos.fr

2 Commentaires

  1. Eric Simon

    Désertification médicale !!! la guerre est déclarée !!

    Expédition navale organisée telle des Flibustiers par les édiles du monde rural dont en tête de proue Bruno Marty Maire de la très vieille et honorable ville de la Réole. Ainsi le gouvernement très Jacobin et parisien nous a habitué à ses positions politiques et budgétaires dont les petites villes et autres villages sont les victimes. La liste serait longue entre services sociaux, administratifs et services médicaux qui disparaissent et laissent en désarroi des milliers d’administrés. Culture, histoire et traditions n’ont pas leur place dans le monde technocratique

    Bravo à Bruno Marty pour son combat pour que vive la France du Terroir, dépositaire de notre histoire et un oui pour un boycott des élections européennes pour combattre une injustice !!!

    Réponse
  2. Isabelle Camus

    Je savais que ça te plairait Riton ! Tu vas voir, que quand tu vas découvrir La Réole, le féru d’Histoire que tu es ne voudra plus repartir ! 😉

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

Mémoire en roue libre de Pierre-Nicolas Marqués : de la sueur et des souvenirs au profit de ceux qui oublient

Mémoire en roue libre de Pierre-Nicolas Marqués : de la sueur et des souvenirs au profit de ceux qui oublient

« Mémoire en roue libre » de Pierre-Nicolas, aka Motsdumarquis, vient tout juste de sortir. Je l’ai lu et je l’ai adoré ! Pas besoin d’être, comme je le suis, « bike addict » pour l’apprécier ! Ce que confirment les retours enthousiastes des premiers lecteurs, toutes générations et tous styles confondus, car l’ouvrage aborde des sujets qui touchent tout un chacun et chacune. Bref, un livre qui fait du bien !

lire plus

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite