100 000 animaux abandonnés chaque année, le palmarès de la honte des Français

par | 28 Juil 2019 | BestiÈre | 13 commentaires

«Il y a toujours pour moi cet aspect bouleversant de l’animal qui ne possède rien, sauf sa vie, que si souvent nous lui prenons. Il y a cette immense liberté de l’animal, vivant sans plus, sa réalité d’être, sans tout le faux que nous ajoutons à la sensation d’exister. C’est pourquoi la souffrance des animaux me touche à ce point.»

100 000 animaux abandonnés chaque année

Si, en préambule de cet article, j’ai fait miens ces mots de Marguerite Yourcenar que j’avais déjà citée précédemment, c’est bien parce qu’ils expriment pourquoi j’ai choisi ce sujet qui me tient à coeur et combien cette fois-ci, il a été particulièrement dur à rédiger. Rien que le choix de la photo de une a été un vrai déchirement.  Je n’ai d’ailleurs pas pu me résoudre à en prendre une qui n’évoque pas un espoir, un geste de tendresse.

« On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux »,

aurait dit Gandhi.

Avec 100.000 animaux abandonnés chaque année, dont 60.000 durant l’été, on peut évaluer le degré de civilisation de la France qui détient le record du nombre d’abandons en Europe.

Du coup, inlassablement, comme tous les ans à la même époque, les associations, la SPA et 30 millions d’amis repartent en campagne pour sensibiliser sur ces chiffres de la honte, dénoncer ces comportements in/humains et faire un appel au don.

Un tube planétaire au service des animaux abandonnés

Via une vidéo choc, sur la musique « We Are The Champions » de Queen, (Brian May étant un ardent défenseur de la cause animale en a cédé les droits et Freddy Mercury, qui, on le sait, adorait les chats, aurait assurément validé), 30 millions d’amis démontre que :

« Ce n’est pas le salaud de service qui abandonne, c’est le voisin, le cousin, Monsieur ou Madame tout le monde, des jeunes et des moins jeunes »…

Une loi pour enrayer un fléau  indigne

Face à cette situation, 240 parlementaires de tous bords on annoncé dans le Journal du Dimanche, le prochain dépôt d’une proposition de loi pour “en finir” avec les “abandons massifs” d’animaux domestiques, à l’approche des grandes vacances.

Et ça c’est plutôt une bonne nouvelle de voir qu’une telle thématique peut faire consensus et donner matière à réflexion chez tous les politiques.

Réalisons qu’un animal, c’est mignon quand c’est petit, mais que c’est une responsabilité à vie à laquelle il est indigne de répondre par l’abandon !

En bref, faisons taire les souffrances de la lâcheté et de la trahison et devenons les champions, que ce soit avant les vacances, ou tout au long de l’année, de l’adoption… ou de l’abstention responsables.

Et si tu n’es pas convaincu, je te laisse avec ça, car que l’on ne se trompe pas sur mes motivations, pour moi le mal que l’on fait à un animal, on peut aussi le faire à un être humain, et vice et versa…

Envie de faire un don ou de t’investir au niveau local, régional, voire national  ? Voici quelques idées :

Si tu connais d’autres asso à Bordeaux et au-delà, ou si tu as d’autres propositions, laisse-les en commentaire.  Je les rajouterai dans cette liste ! 

Donner pour les animaux abandonnés

Quand les réseaux sociaux se mobilisent pour les animaux abandonnés

Un grand merci à la page Facebook Quoi faire à Bordeaux pour son post qui a fait buzzer de ouf cet article et la cause qu’il défend.

En effet, à l’heure où je vous parle, après juste 4 heures de visibilité :  326 personnes l’avaient liké, il y avait 78 commentaires et on comptait 220 partages.

Animal’ S Pride 2019, save the date !

Cette année encore, les 28 et 29 septembre, un village associatif avec des stands pour les partenaires et les associations qui le désirent sera mis en place dans le cadre de l’Animal’S Pride, place Pey Berland.

Au programme, une marche pour les animaux dans les rues de Bordeaux, des stands d’information, une soirée sur différents thèmes à définir sera également programmée pour celles et ceux qui le souhaitent.

L’Animal’S Pride est une marche unitaire revendicatrice créée par l’association Venus en 2017.

N’hésite pas à les contacter pour valider ou non un partenariat à : [email protected]

Allez ! Inscris-toi et surtout, viens ! www.facebook.com/events/Animal’sPride

Save the date les 28 et 29 septembre 2019 à Bordeaux

Partager Sur

logo meilleursvelos.fr

13 Commentaires

  1. eric simon

    Un article sombre et triste peu enclin à l optimisme et la vidéo t assomme un peu plus . Combien faudra t il d articles ,de,campagnes d informations et de serialblogueuse pour faire cesser ces pratiques honteuses.
    Dans cette page q isabelle a ouverte il y a quelques chose d effrayant et de terrible la mise à nue de notre propre humanité implacable et sauvage.
    Cette petite page laisse parfois entrevoir quelques notes d espérance mais laisse aussi un mauvais gout celui de nous meme.

    Notre serialblogueuse nous a habitué à des articles coup de poing et celui-ci te met KO.

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Oui, je réalise que tous mes articles sur les animaux sont tristes… Sûrement parce que comme disait Victor Hugo : L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà…

      Réponse
  2. GOYAT Monique

    J’ai partagé les 2 vidéos Isabelle. Ces lâches, jeunes ou vieux cons, sont capables de tout à mon avis ; je n’ose pas imaginer leur attitude en période de guerre …

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Merci Monique ! Et moi je n’ose pas imaginer non seulement ceux qui font ça, mais aussi ceux qui le font alors qu’ils ont des enfants…

      Réponse
  3. Myriam BERTULETTI

    Bravo à toutes les associations et à vous, Madame, qui luttez pour que cessent cette abominations des abandons massifs, en instrumentalisant l’animal tel un objet que l’on utilise à sa guise. Il faut que cela cesse et qu’un projet de loi soit voté, ainsi que des sanctions sévères à l’encontre des personnes qui commettent ces actes odieux. j’ai moi même un chat que j’adore et qui est choyé comme un enfant, et je préfère m’abstenir de vacances (quelques jours éphémères de plaisir), plutôt que d’abandonner ce compagnon à quatre pattes qui partage ma vie. Je le respecte et je l’aime. Et l’amour qu’il me rend vaut bien plus que quelques jours de dépaysement, qui seront bien vite oubliés. Il y a des solutions pour nos animaux si nous voulons partir en vacances, et qui sont dignes : pensions, pet sitters, réseau social, échanges de services….etc….

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Merci Myriam ! Ça s’appelle le sens de ses responsabilités et vous l’avez ! Nous verrons pour la loi. Affaire à suivre attentivement.

      Réponse
    • eric simon

      Une réponse réconfortante et pleine d espoir merci pour ceci Myriam

      Réponse
  4. Cortes

    La spa de Bordeaux et du sud ouest qui est à Merignac c’est celle-ci qui est saturée et qui n’a rien à voir avec la Spa de Bordeaux qui est la Spa de Paris qui malheureusement est sûrement bien pleine aussi mais qui n’a pas de refuge ici juste quelques animaux à l’adoption . Attention à ne pas confondre les budgets ne sont pas les mêmes !!

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Effectivement, vous avez raison de le souligner ! Ni les budgets, ni l’espace ! J’ai rajouté le lien de la SPA de Mérignac, comme ça les deux lieux apparaissent.

      Réponse
  5. Franck

    Bonjour Isabelle,

    Nous luttons aussi contre l’abandon des animaux de compagnie !
    Nous sommes Bibou, le 1er réseau social pour l’hébergement gratuit de tous les animaux de compagnie.
    Nous avons lancé notre plateforme de mise en relation le 1er juin de cette année et nous arrivons, à ce jour, à près de 3000 membres sur toute la France, la Belgique et la Suisse répartis pour 1/3 en tant qu’accueillants et 2/3 de propriétaires.
    Les « accueillants » n’ont pas pour obligation d’accueillir chez eux un animal, ils peuvent aussi proposer la visite à domicile et/ou la promenade du chien. C’est un acte de partage et de solidarité qui anime nos accueillants, sachant aussi qu’un propriétaire peut devenir aussi un accueillant.
    Notre objectif : 3 millions de membres pour couvrir la France entière et ne pas trouver d’excuse à tous ceux qui abandonnent leur animal.
    Je pourrais te parler pendant des heures de Bibou !
    Visite notre site (https://mon-bibou.fr) et reviens vers nous pour toutes informations supplémentaires. Je suis sûr qu’on va s’entendre !!!
    Pour info, dans le département de la Gironde, nous avons 47 membres.

    Réponse
  6. Elva

    Si l’ état verserai une allocation familiale par animal adopté, il y a des chances pour que le nombres d abandons passe de 100 000 á 0. Vive la France. Lorsque la loi n’est pas appliquée, il faut faire un procès á la justice. L origine du mal est a la racine. On veut des personnes compétentes. La France entière est responsable, alors c’est a la France de prendre en charge les soins et l’ herbergement de tous ces animaux abandonnés.

    Réponse
    • Isabelle Camus

      C’est vrai que faire appliquer la loi existante serait déjà un bon début Elva.

      Réponse
  7. Moro

    Pour mes cœurs

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bibou, le premier site d'hébergement gratuit de tous les animaux de compagnie - Serial Blogueuse - […] volontaires pour s’en occuper ponctuellement chez eux. Contactée par Franck à la suite de mon article qui dénonçait le…
  2. Bordeaux Respire, la seule liste à intégrer la cause animale au programme des municipales - Serial Blogueuse - […] que le COVID-19  augmente les abandons d’animaux et les demandes d’euthanasie, dans un pays qui n’avait pas besoin de…
  3. Honorine Laurent, l'engagée qui "cause animale" comme personne - Serial Blogueuse - […] En local, il y la Maison SPA de Bordeaux, l’Ecole du Chat Libre, l’antenne bordelaise de L214, LPO, Croquettes et…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

eshop jugeote collection

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite