L’Hirondelle Bike Shop Bordeaux Chartrons, the place to be du fixie (et pas que) de Marjorie

par | 18 Juil 2022 | À la Une, Chartrons' place to be | 2 commentaires

J’ai toujours rêvé d’avoir un fixie ! La pureté de leur ligne, plus le fait qu’ils symbolisent le cyclisme urbain, fait kiffer celle qui ne se déplace qu’à vélo depuis qu’elle est ado, et qui a commencé, bambine, avec un mini-vélo Peugeot pliable, gavé lourd.
Grâce à Marjorie Freyri, qui tient l’Hirondelle bike shop aux Chartrons, le quartier place to be de Bordeaux où depuis 37 ans je vis, ce rêve est devenu réalité. Même si au final je n’ai pas un fixie, mais un singlespeed.
Un quoi ? Lisez ce qui suit, vous saurez quelle est la différence entre les deux. Et aussi pourquoi pousser la porte de ce magasin qui ne se limite pas à la vente de vélos et veut diversifier ses activités, est une idée pleine de jugeote.

LHirondelle bike shop de Marjorie à Bordeaux Chartrons

Alors ! Il est pas beau mon nouveau vélo from L’Hirondelle Bike Shop Bordeaux, 100 cours de Verdun ?

Mon Singlespeed L'hirondelle Bike shop Bordeaux

Parce qu’elle le vaut carrément bien et que c’est vraiment une nana qui en a ! Alors que j’aurais pu tout aussi bien intégrer sa story dans celle d’Ovaires the Rainbow, c’est dans la rubrique quartier de Jugeote que je vais vous présenter Marjorie.

Marjorie Freyri et Isabelle Camus

De Montréal à l’Hirondelle Bike Shop Bordeaux aux Chartrons

Même si elle aimait le vélo, c’est à Montréal que Marjo a découvert, à 23 ans, le fixie : ce vélo mono-vitesse avec pignon fixe (« fixie » en anglais) dont le pignon de la roue arrière, généralement monté avec une roue libre, est monté sans roue libre, ce qui le rend solidaire de la roue dans les deux sens de rotation. Merci Wikipédia !

Sa rencontre avec une fixie rider qui lui apprendra à maîtriser le skid, une des premières (et fondamentales) étapes en pignon fixe, car il permet de freiner, sera décisive. Car oui ! Je ne vous ai pas précisé :

Un fixie est un engin tellement dépouillé de tout pour être le plus léger possible, exigence des livreurs new yorkais oblige, qu’il n’a ni dérailleur, ni vitesses, ni lumière, ni même de freins pour les puristes. C’est un entraînement direct = vous arrêtez de pédaler, le vélo s’immobilise, vous pédalez en arrière, ça recule. Bref, si le vélo bouge, les pédales bougent avec, ce qui vous force à pédaler constamment et à freiner en bloquant les pédales ou en retropédalant.

Sachant qu’en France, un frein avant est obligatoire sur un fixie, le frein arrière étant assuré par le pédalier. Pour les singlespeed, ces derniers sont montés et vendus avec 2 freins, ainsi que ce que l’on appelle une roue flip-flop. Cette dernière permettant de choisir entre la roue libre (single speed) ou le pignon fixe, juste en inversant le sens de montage de votre roue. Ce que j’ai fait en optant pour la roue libre.

Une passionnée sûre d’être cheffe d’entreprise à 35 ans

Vous l’aurez compris, c’est un destrier qui demande une certaine dextérité. Qu’à cela ne tienne ! Un an et demi plus tard, Marjorie, complètement mordue, dès son retour en France, cherche une formation en mécanique vélo.

Elle tombe sur celle de CQP Mécanicien cycles où, pendant 13 mois elle partagera son temps en alternance entre l’école à Grenoble et Paris, où elle a trouvé un stage.

Comme elle me le confiera :

Reprendre des études dans une classe d’une vingtaine de mecs pour deux filles, être assise, écrire, faire les va et vient, se présenter… j’ai dû m’accrocher !

Mais au bout, la récompense ! En 2014, notre opiniâtre rajoute à un BTS en management, un QPT vendeur conseiller en cycle.

Comme elle ne se sent pas tout à fait opérationnelle, elle décide de faire des saisons pour peaufiner la technique et la pratique et se sentir vraiment mécano vélo.

Elle inscrira ainsi à son palmarès :

  • Un stage à Montpellier dans le réseau Cyclable.
  • Une saison de 8 mois à les Portes-en-Ré où elle apprendra le métier avec des vieux de la vieille.
  • La responsabilité du magasin Western Flyer aux Chartrons, sur les quais, pendant 1 an et demi.
  • Le poste de mécano responsable de la boutique l’Hirondelle ouverte en 2017, 100 cours de Verdun.
  • Et puis, en février 2020, après une escapade à Biscarosse de plusieurs mois, elle est recontactée par les fondateurs de l’Hirondelle qui lui proposent la direction du shop.

Celle qui savait depuis qu’elle est ado qu’à 35 ans elle aurait son entreprise, est propriétaire de la boutique à 80%, tandis que David, son associé parisien, dont les oeuvres de street art, signées Viddazer, ornent et colorent les murs, en possède 20%.

Les projets de Marjorie pour l’Hirondelle bike shop Bordeaux Chartrons

Car la culture du vélo n’exclue pas la culture artistique ! La preuve, Marjorie a envie de l’inclure dans son activité en organisant tous les mois, un événement. Un rendez-vous dont le sens s’harmonise avec les sujets qui lui tiennent à coeur (street, féminisme, son chien Stark… )

Le premier en date aura lieu le samedi 23 juillet avec une exposition de Daisy Turner, qui n’est pas une inconnue pour toi qui me suis. L’occasion de faire découvrir un échantillon de ses linogravures, ses peintures acryliques et ses aquarelles aux gens du quartier, tout en créant du lien.

L’occasion aussi de découvrir un autre projet pour développer l’activité et agrandir les services que propose le magasin :

La mise en place de la location d’une vingtaine de vélos Arcade modèle 1903.

À cet effet, ils ont lancé un financement participatif. Une cagnotte solidaire sur Leetchi pour les aider à concrétiser cette ambition à laquelle vous pouvez souscrire en cliquant sur ce lien.

Bien évidemment, le 23 j’y serai, avec mon beau singlespeed, qui sera même customisé aux couleurs de Jugeote par Craft & Co.

Et en attendant, you kwow what ? Dans un joyeux mix de Droopy et Queen :  I’m happy & I want to ride my bicycle ! I want to ride my bike !

 

L’Hirondelle bike shop Bordeaux Chartrons

100 cours de Verdun – 33000 Bordeaux

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h à 19h

Tel : 05 56 52 00 73

Mail : [email protected]

https://www.beastybike.com

Publi-rédactionnel éthique et équitable

Partager Sur

logo meilleursvelos.fr

2 Commentaires

  1. Eric Simon

    fixie, singlespeed, roue flip-flop et pignon fixe un manuel de mécanique instructif rendant hommage à la petite reine loin de celle du tour de France et plus adaptée à l’urbanisme.

    Un remarquable parcours en roue libre de Marjorie au service de ses ambitions et de sa passion ! devenir chef d’entreprise et mécanicienne dans la bicyclette et au fil de cette lecture nous comprenons qu’il s’agit de bicyclettes étonnantes et peu orthodoxes. J’en ai appris des choses en lisant cet article avec ce petit topo sur les fixies et les singlespeed. Je m’imagine une multitude de livreurs new yorkais sillonnant dans le tumulte de ses avenues la ville qui ne dort jamais sur leur vélo réduit à leur plus simple expression un cadre et deux roues.. damned !

    Un article longtemps attendu et je ne suis pas déçu et vous savez quoi ? et bien je l’ai vu le fixie d’Isabelle c’est le top et encore il n’était pas encore customisé. Bravo à Marjorie.

    Réponse
  2. Isabelle Camus

    Merci Eric ! Un article qui aura donné lieu à une illustration de la nature humaine dans tout ce qu’elle de plus veule et ingrate (cf l’attitude lâche et violente de Xavier Poulliat que tu sais et dont je te tiens au courant quant aux conséquences de sa plainte infondée 😉

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

eshop jugeote collection

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite