WOW Festival : 3 jours de zoom sur les femmes et les minorités de genre

par | 1 Mar 2022 | À la Une, Ovaires the rainbow | 1 commentaire

Sauvez la date et réservez votre week-end du 11 au 13 mars, on a quelque chose pour vous ! Ça se passe au Marché des Douves où vont s’enchainer des concerts, des performances, des expositions, des ateliers et moultes autres belles choses. C’est qui ? C’est quoi ? Et bien c’est le WOW festival, impatient de vous accueillir pour sa première édition.

WOW Festival, What is this ?

L’idée a germé dans l’esprit de Daisy Turner, jeune anglaise de Birmingham, mais bordelaise de cœur depuis 11 ans. Arrivée à 19 ans dans la capitale aquitaine, historiquement très anglophile, elle a su s’intégrer dans sa nouvelle vi(ll)e où elle a enchaîné les boulots et les concerts, avec ses deux groupes Le Bruit Qui Pense et MAD.

Daisy Turner au WOW FESTIVAL

Daisy Turner

Curieuse et ouverte aux autres, Daisy a su tout autant construire sa vie familiale que trouver sa voie au niveau artistique. Le so british Paul’s Place a longtemps été son QG (comme Isabelle 😉). Elle est aujourd’hui à l’initiative de cet évènement qui met en avant les femmes et les minorités de genre. Intéressée d’en savoir plus, l’équipe de Jugeote est allée à sa rencontre !

affiche du WOW Festival

© affiche d’Emma Kadraoui

Hello Daisy, tu es la créatrice du WOW festival, tu peux nous parler de ta vision ?

Hi Jugeote, en juillet 2021 j’ai d’abord pensé à un projet personnel pour présenter mes dessins. Puis en en parlant avec ma compagne, Célia Marissal, l’idée d’une exposition est venue. J’ai pensé ensuite à y intégrer des amies artistes. Au fur et à mesure, je me suis orientée vers un festival. Mes nombreuses connaissances m’ont beaucoup aidée à murir le projet et à le concrétiser.

Toi-même artiste, que fais-tu ?

Alors, je suis vraiment pluridisciplinaire. J’ai toujours baigné dans l’art. Mon père est saxophoniste et ma mère touche à un peu tous les arts pour le plaisir. Au lycée, j’ai choisi les trois options artistiques, puis j’ai fait une année de licence de théâtre en Angleterre avant de partir en France. J’ai toujours dessiné, peint, chanté. Je me suis spécialisée dans les linogravures, même technique que la gravure sur bois mais sur du lino, une sorte de toile enduite, qui va me permettre d’obtenir des tampons/ pochoirs. Je propose justement des ateliers d’initiation d’impression linogravure.

Au festival, j’expose des dessins de modèles anonymes. C’est un projet très intime, que j’ai fais à partir de photos et de discussions. J’ai rencontré la plupart de mes modèles. Ce sont 10 tableaux pour 10 histoires singulières et personnelles dans l’idée que « mon corps parle ».

Si on veut une de tes œuvres, on la trouve où ?

Vulvaboobs est le nom de mon projet dont on peut retrouver les œuvres sur mon site internet. Je suis aussi présente sur Instagram, Facebook et Etsy. J’arrête mon travail de serveuse en mars prochain pour me consacrer pleinement à mes créations et mes autres projets. J’ai aussi participé à plusieurs marchés et événements comme celui organisé par Lesbiennes à l’antenne et Le Girofard au Garage Moderne.

Vulvaboobs au WOW Festival

Les règles – Daisy Turner

 

Vulvaboobs au WOW Festival

My love – Daisy Turner

 

Vulvaboobs au WOW Festival

Lesbians eat WHAT !? – Daisy Turner

 

Et comment te sont venus le nom et le visuel ?

Dès le début, je suis partie sur une envie de faire un évènement qui met en valeur la cause féministe et celle des minorités de genre. Mais dans le visuel et le nom, je souhaitais ne pas faire quelque chose de trop militant pour ne pas refléter une image trop inclusive. L’idée est vraiment une ouverture sur ces différences sociales par la douceur de l’art.

Des petites mains t’aident à la préparation et au déroulement du festival ?

Je suis très bien entourée ! Des bénévoles seront là pour les trois jours. Le Marché des Douves, lieu associatif phare de Bordeaux, est très habitué aux événements donc présent pour l’installation des œuvres. Sera aussi ouvert un bar associatif qui servira des cafés, des jus de fruits bio, une bière locale et du vin à petit prix. Pour le son, j’ai eu un partenariat avec la Cassette Asso. Il y a bien évidemment les artistes et les associations qui sont au cœur de ce projet. Je suis ravie qu’ils fassent partie de cet évènement.

Tu peux nous en dire plus sur eux ?

Avec plaisir ! Le WOW festival a la chance d’accueillir Morgane Visconti, artiste photographe et pluridisciplinaire, dont le projet photo Les Cris Tacites fait rugir des portraits de femmes dans l’espace public.

Ils seront exposés, ainsi que mes dessins, dès le vendredi 11 mars à 18h lors du vernissage en compagnie des clitoris en 3D made in Bordeaux par Clit’Art. 

La soirée se poursuit avec Célia Marissal, artiste vocaliste, pianiste et cheffe de chœur dont le répertoire est très jazz, qui chantera sur scène en solo avec son piano à 19h. Elle se terminera par la conférence gesticulée : Souvent Femme Jaillit de Valérie Duchaillut, plaidoyer sur la puissance féminine.

Samedi 12 mars, la journée commence avec une visite guidée à vélo par Julie Perez (à réserver, 10-15€).

L’association des Orchidées Rouges tiendra une conférence sur Me Too à 13h45.

Patricia Houèfa Grange, poète, artisane de la voix haute et traductrice, fera une lecture de Noire Et A-Mère suivie d’un échange et de dédicaces à 17h.

À la même heure, Mathieu Grenier et Célia Marissal, chef.fes de chœur de Sing Out, présenteront un atelier autour de la voix et du corps (à réserver). Le chœur bordelais Sing Out chantera son nouveau répertoire à 18h30.

Le dernier jour du festival commencera à 10h par un atelier de danse de Marie Marcon, pluridisciplinaire dans ses registres (à réserver). Le film « avoir 20 ans » sera diffusé à 14h par La Maison des Femmes.

Le Planning familial de Bordeaux et Le Girofard – Centre LGBTI+ proposeront un café échange à 16h.

Marie Marcon reviendra sur scène avec Ney, artiste chanteur et danseur, et Laurène Pierre-Magnani, chanteuse, bassiste et batteuse. Les trois artistes ont un goût pour l’improvisation, ils proposeront des performances singulières à 17h30.

Le Girofard poursuivra avec une animation sur le « Jeu des Privilèges ».

En clap de fin, Hortense Belhôte, enseignante d’Histoire de l’art et comédienne présentera avec sa personnalité affirmée, des graffeuses et leur relation à l’espace public (6€).

Concernant l’affiche, je suis fière qu’elle ai été créée et dessinée par l’illustratrice Emma Kadraoui, artiste que j’admire beaucoup.

Affiche WOW festival Bordeaux

Affiche du WOW festival à la librairie Krazy Kat où un rayon de BD est dédié au féminisme.

J-27, le stress commence à monter non ?

Pour l’instant ça va, mais l’impatience oui ! J’ai beaucoup appris, plus sur le terrain que par mes études, à gérer des évènements et à anticiper les problèmes de dernières minutes.

On se retrouve l’année prochaine ? 🙂

J’espère bien ! Je vagabonde avec ma compagne à la recherche d’artistes qui nous plaisent. J’aimerais faire plus pour la deuxième ; pour la première j’avais un travail de 35h. Stay Tuned 😉

Alors alléché.e.s par ce programme ? On espère vous croiser ! De notre côté en tout cas, nous y serons.

♫ « Come together, right now, over me » ♫

Renseignements

logo du WOW Festival

https://fr.vulvaboobs.com/news

https://www.helloasso.com/associations/sing-out : cagnotte et site de réservation

Marché des Douves – 4 rue des Douves – 33800 Bordeaux

Partager Sur

Jugeote collection have a look

1 Commentaire

  1. Eric Simon

    WOW Festival : waouh encore un bel article dont l’égérie est Daisy, une artiste engagée et féministe. Un beau parcours encore plein de promesses pour cette Aquitaine d’adoption et ses tableaux présentés ici en sont la preuve.

    Le monde a besoin de ses personnalités affirmées comme Morgane Visconti dont j’ai adoré son projet les Cris Tacites bref WOW Festival un voyage dans les arts proposé par Daisy et conté avec talent par Juliette…et à cela rien d’étonnant puisque nous sommes sur jugeote.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

eshop jugeote collection

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite