Le Pain de la Renaissance, une nouvelle boulangerie 100% artisanale aux Chartrons

par | 6 Déc 2019 | Chartrons' place to be | 2 commentaires

Si beaucoup ne jurent que par les gâteaux, les pâtisseries, les bonbons et autres douceurs sucrées, en ce qui me concerne c’est le pain. J’adore le pain ! Le bon pain ! Celui fabriqué de manière artisanale avec amour, tradition, du levain et de la farine non traitée ! D’ailleurs mes écrits, que ce soit sur ce site ou sur celui du webzine de l’Office de Tourisme, Un Air de Bordeaux, en témoignent.

Aussi, quand une nouvelle boulangerie s’installe dans le quartier, je ne manque jamais d’en pousser la porte par curiosité, pour goûter. Ce que j’ai fait avec Le Pain de la Renaissance, installé depuis le mois de septembre, 47 cours Portal, en lieu et place du Pain d’Elise.
Et là, bien m’en a pris. Car, outre ce que l’on y trouve, il y a la boulangère, Marie-Christine Renaudeau, sa conception du métier et sa trajectoire de vie.

Deux sujets qui méritent amplement qu’on en parle. D’autant qu’en plus, et ça c’est aussi un point important, la boulangerie est ouverte le lundi !

L'équipe de rêve de la boulangerie de la Renaissance qui vend du bon pain

La dream team de Marie-Christine Renaudeau.

Le Pain de la Renaissance, un nom à haute valeur symbolique

Marie (c’est comme ça que tout le monde l’appelle) connait bien le monde de la boulange.

Deux-sévrienne d’origine, c’est à Peujard, près de Saint André de Cubzac (33), qu’elle a appris le métier. Mariée 19 ans à un boulanger, elle le secondera pendant 18 ans. Mais ici, on est loin de Pagnol. L’histoire de la femme du boulanger est plutôt de celles qui émaillent dramatiquement l’actualité aux rubriques  » violences conjugales« .

Je ne m’étendrais pas sur ce que fut la vie de Marie qui aurait pu grossir le chiffre des féminicides. Un cauchemar qui finira par un procès aux assises et un divorce. La laissant, à 50 ans, sans rien, et l’obligation de prendre son destin (et celui de sa fille) à bras le corps.
D’où le nom, à haute valeur symbolique, de la Boulangerie de la Renaissance. Un choix exprimant dans le même temps, la seconde vie de Marie et sa volonté de proposer dans sa boutique, du vrai pain 100% artisanal au levain d’épeautre (elle y tient, le levain naturel favorisant une fermentation lactique plus lente et plus digeste que la levure, ainsi qu’une meilleure conservation).

Du fait maison, comme l’est tout ce que son boulanger, Anthony, et son pâtissier, Stephen fabriquent. Que ce soit les pains (une dizaine), les pâtisseries, les entremets glacés et même les chocolats.

Du pain en 50 nuances

 

Une exigence de passionnée et une démarche de qualité pour tous

Si le pain n’est pas labellisé bio, Marie a toutefois fait le choix de farines de qualité sans pesticide, ni additif, fournies par les Moulins de Viron à Chartres. Et ça, sans augmenter le prix !

Des farines qui composent, outre les baguettes :

  • le Hasting (riche en graines : tournesol, sésame, lin, et millet. Son cœur tendre, d’inspiration nordique, est obtenu par un mélange de farines de froment, d’orge, de malt et de seigle)
  • le pain de campagne
  • le pain aux noix
  • le pain abricots noisettes
  • l’épeautre
  • la légumineuse (farines de lentilles vertes et de pois verts + semoule de haricots rouges et de quinoa. Fameux  ! Un concentré de protéines végétales idéal pour les allergiques au gluten, les végétariens et les vegans)
  • le maïs
  • le seigle
  • le pain d’automne (figues, cranberries, noix, raisins) coupé à la tranche

Sans oublier les sandwichs que prépare Hélène, avec le sourire en option.

Du pain auréolé de sourire

Le sourire d’Hélène.

Une boulangère engagée pour la cause des femmes

J’aimerais préciser qu’en parlant du passé de Marie, il ne s’agit pas de l’étaler, juste de démontrer que l’on peut s’extraire du fléau de l’emprise, qu’elle soit psychologique et/ou physique. Durant tout le mois de novembre, celle qui ne sait que trop ce que cela signifie, a proposé un pain spécial. Une ficelle en forme de ruban noir, pour marquer son soutien à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Tous les bénéfices sont allés à la Maison d’Ella, un lieu accueillant et innovant de prise en charge des femmes victimes de violences physiques et/ou sexuelles.

Située sur le boulevard du Président Wilson, la Maison d’Ella (financée par le CACIS ou Centre Accueil Consultation Information Sexualité, un centre médico-social atypique spécialisé sur les questions de sexualité, implanté au cœur du quartier du Grand Parc à Bordeaux) est un lieu accessible en transport en commun et discret pour garantir la protection des femmes.

Marie a prévu d’y faire des interventions pour témoigner de son expérience et encourager les femmes à rompre le cercle infernal de la violence, comme elle-même a réussi à le faire.
Comment, au-delà de la peur et des traumatismes, elle a réussi à renaître. Une démarche solidaire qui viendra remplir davantage ses journées qui commencent à 3h30 du matin et finissent après 21h.

Code promo pour gagner un Petit Biscuit

Voilà ! Que tu sois un particulier ou un resto, si tu te demandes où acheter du bon pain aux Chartrons, ou encore des desserts, du chocolat ou tes bûches de Noël (réservation conseillée), tu sais où aller !

D’ailleurs, cerise sur le gâteau :

en te présentant avec le code promo « SERIAL BLOGUEUSE « , tu repartiras avec un succulent Petit Biscuit à la cannelle et aux épices, tu sais comme dans Shrek !

LE PAIN DE LA RENAISSANCE
47 cours Portal
33000 Bordeaux

05 56 81 30 14

Ouverture du lundi au samedi

de 7h à 14h et de 15h30 à 20h

Photos © Romain Cabirol

29/02/2020 Tournage pour l’émission d’Olivier Delacroix, Ils Font Bouger les Lignes, sur le thème des violences conjugales

De la farine au four, quel pain ? Documentaire Arte trop bien, diffusé le 7/9/2020 !

Excellent documentaire diffusé par Arte, la chaine culturelle franco-allemande qui jamais ne nous déçoit, à mettre entre toutes les mains et sous tous les yeux, pour une vraie prise de conscience nécessaire et efficace concernant notre pain quotidien.

Le savoir-faire des artisans boulangers, comme l’est Marie-Christine Renaudeau, face aux expérimentations de l’agro-industrie : sur le marché du pain, deux modèles se font face. Entre tradition et innovation, quel pain mangerons-nous demain ? 

Pour y voir plus clair dans un secteur en pleine mutation, ce documentaire part à la rencontre de petits artisans qui continuent de travailler à l’ancienne, ainsi que de la directrice de la maison Poilâne, qui s’efforce d’associer tradition et production à grande échelle. Il s’intéresse également à de grands acteurs de l’industrie du pain misant sur l’innovation, comme le groupe Puratos, qui développe des farines et des levains – mais aussi des additifs cachés – pour le marché mondial.

Il interroge enfin des chercheurs, qui évoquent les conséquences pour la santé et l’environnement de l’industrialisation croissante de ce produit de consommation courante.

Passionnant !

Podcast de ma chronique radio sur France Bleu Gironde (04/09/2020), concernant l’excellentissime Boulangerie de la Renaissance et celle qui l’a créée.

Bande-annonce de l’émission d’Olivier Delacroix sur les violences conjugales + post Facebook (18/11/2020)

Avec 15% d’augmentation des signalements de violences conjugales en ligne pendant le confinement, la nouvelle émission d’Olivier Delacroix « Ils font bouger les lignes » tombe dramatiquement à pic !
Programmée le 24 novembre sur France 5, à 20h50, on pourra y découvrir le témoignage de M-c Renaudeau, ma boulangère, dans le quartier de Chartrons’ place to be, préférée, dont j’ai fait le récit de vie dans cet article ➽ https://jugeote.media/…/le-pain-de-la-renaissanc…/
et dont je vous invite à goûter tout ce qu’elle propose dans sa Boulangerie le pain de la Renaissance parce que tout y est gavé bon !

« Violences conjugales, la fin du silence », émission du 24/11/2020, à 20.50 sur France 5 et disponible sur france.tv

👉bit.ly/IFBL-ViolencesConjugales

Good deal La Boulangerie de la Renaissance

Partager Sur

Jugeote animera les tables rondes du

2 Commentaires

  1. bouhier

    merci pour ce bel article qui reflète tellement Marie Christine et son rayonnement.

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Je suis heureuse d’avoir contribué à mettre les projecteurs sur sa trajectoire et sa démarche. Je souhaite à Marie-Christine la plus belle des réussites !

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bodyhit Bordeaux Chartrons, the place to be de l'électrostimulation - Serial Blogueuse - […] vraiment ressenti une nette amélioration, tout comme Marie-Christine, ma boulangère préférée du Pain de la Renaissance, que son dos…
  2. Yes, Wecandoo it ! - Serial Blogueuse - […] Blogueuse a d’ailleurs, elle aussi, démontré une fois, deux fois, et même trois, sa volonté de faire vivre ses…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI