Social, culture, ouverture auX mondeS, la feuille de route de Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, pour 2022

par | 12 Jan 2022 | À la Une, Chartrons' place to be | 2 commentaires

Quand les vœux à la presse de Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, organisés dans La Salle Des Fêtes Bordeaux Grand-Parc devant un parterre de journalistes attablés par deux, commencent par un ballet mêlant hip-hop et classique, le ton est donné sur la volonté de la municipalité de marier et d’harmoniser les univers. En 2022, Bordeaux veut continuer sur sa lancée et œuvrer pour devenir « une ville plus solidaire et ouverte auX mondeS« .

Plein feux sur les mesures à Bordeaux en 2022

C’est dans le bâtiment historique où se sont produits Metallica, les Rita Mitsouko, The Cure, Iggy Pop… pour ne citer qu’eux, que Pierre Hurmic, entouré de son équipe municipale, a procédé aux vœux à la presse locale, passage obligé, chaque nouvelle année, pour le chef de la ville.

Une volonté délibérée du maire écolo que de choisir un lieux mythique construit en 1968, fermé en 1993 et réouvert en juin 2018 qui mélange le social et l’artistique et dont la cohérence cadre parfaitement avec une certaine vision de la culture.

La mythique salle des fêtes du grand parc à Bordeaux en 2022

Photo © Jean Peyre aka Yoyo Vidéo, le meilleur vidéo club de l’Ouest et au-delà.

.

Annonces en séries locales et générales

Or là, première information qui devrait intéresser les habitants du quartier du grand parc, l’ouverture d’un café associatif dans l’enceinte de la salle est prévue au printemps 2022.

Seconde info locale, un centre de vaccination non saturé et sans rendez-vous est désormais en activité au Hangar 18 dans le quartier de Chartrons’ place to be, qu’on se le dise !

Troisième info, un nouveau centre de dépistage, lui aussi sans rendez-vous a ouvert dans le centre-ville de Bordeaux à l’Hôtel Ragueneau dans les locaux datant du XVIIème des anciennes archives municipales, au 71 rue du Loup. Un lieu aujourd’hui hybride dont tout le monde connaît l’imposante glycine, qui abrite aussi une association organisatrice de maraudes et celle des Coursiers bordelais et devrait accueillir des projets culturels. Affaire à suivre…

Quatrième info, celle-là d’ordre plus général et générationnel, la labellisation dans les tuyaux de Bordeaux comme « Ville amie des aînés » devant répondre à quelque 110 critères.

2022 = Mutuelle solidaire, sécurité sociale alimentaire, budget genré, culture accessible à tous, territoire zéro chômeur, relations internationales…

 

C’est dans un contexte s’inscrivant dans celui que l’on connaît et qui aggrave la précarité des plus fragiles que sont les sans domicile fixe, les travailleurs pauvres ou encore les étudiants, que Pierre Hurmic a décliné les points principaux de son programme pour 2022.

Pour ce faire, un recensement des SDF est programmé le 20 janvier 2022 de 18h à minuit dans les rues de Bordeaux. Alors qu’il n’y a aucun décompte des sans-abri par un 115 débordé, une première Nuit de la solidarité est organisée au cours de laquelle 454 bénévoles, quand le ville en recherchait 300, vont quadriller la cité.

De même, comme l’annonçait Harmonie Lecerf, adjointe en charge des solidarités, en évoquant une mutuelle solidaire :

 8700 personnes n’ont pas de couverture sociale à Bordeaux. Des salariés, des retraités, des personnes sans emploi sont dépourvues de mutuelle, dont 13% de chômeurs. Nous travaillons à des achats groupés auprès de mutuelles pour offrir des contrats dès 2022.

Alors que les étudiants grossissent de plus en plus les rangs des habitants ne mangeant pas tous les jours à leur faim, le maire de Bordeaux a aussi annoncé le lancement d’une expérimentation de « sécurité sociale alimentaire. »

Chacun doit pouvoir avoir accès à une nourriture en quantité suffisante de qualité, locale et bio dans la mesure du possible, estime Harmonie Lecerf. Nous allons donc renforcer l’aide alimentaire dans ce sens sur le territoire. »

Par ailleurs un « budget genré », entendez par là non discriminatoire, devrait servir à équilibrer les dépenses et les équipements des associations subventionnées, afin que les sommes engagées favorisent autant les activités masculines que féminines, ce qui, aujourd’hui n’est pas le cas.

Et enfin, un dispositif baptisé « Territoire zéro chômeur de longue durée » devrait être lancé prochainement, Bordeaux venant rejoindre les 15 territoires français labellisés pour cette expérimentation qui permet d’orienter les aides vers l’embauche de demandeurs d’emploi de longue durée.

Une éducation culturelle et artistique favorisée auprès des plus éloignés

Pour Pierre Hurmic, c’est sans équivoque, la culture, via des moyens décuplés et des efforts budgétaires, devrait représenter :
un accélérateur de lien social et un outil en faveur de la transition urbaine en allant chercher ceux qui s’en sentent les plus éloignés.
L’occasion pour mon voisin, dont j’apprendrai, quand il me demandait s’il pouvait s’assoir à côté de moi, qu’il s’appelait Emmanuel Hondré et qu’il était le nouveau directeur désigné de l’Opéra National de Bordeaux (en charge officielle d’ici quelques jours), d’expliquer, en parallèle des informations délivrées par Dimitri Boutleux, l’adjoint chargé de la création et des expressions culturelles, sa volonté de continuer à développer un opéra citoyen par la mise en place, notamment, de billets solidaires et le développement d’ateliers dans les quartiers bordelais.
.
Une mesure que nous avions déjà abordée, cet été, dans un article sur la programmation 2021/2022 de l’ONB.
voeux année 2022 du maire à la presse salle des fetes du grand parc culture danse

Tout ouïe au côté d’Emmanuel Hondré, le futur nouveau Directeur de l’Opéra de Bordeaux. Photo Thomas Sanson – Mairie de Bordeaux.

Une conférence de presse organisée le 7 février, juste avant le conseil municipal du 8 février 2022, devrait présenter en détail la feuille de route culturelle de l’année 2022, dont nous avons eu quelques échos, mais dont nous parlerons plus largement à ce moment là.

.

Bordeaux 2022, une ambition de rayonnement international

.

Bordeaux ville repliée sur elle-même ? Que nenni !

Alors que la France vient d’accéder à la présidence du Conseil de l’Union européenne, Bordeaux accueillera, du 14 au 15 février 2022, une réunion des ministres européens du Travail. Cette réunion ayant pour but « d’échanger sur l’impact des transitions climatiques sur le marché du travail ».

À l’occasion du Congrès des villes du patrimoine mondial, Pierre Hurmic se rendra, quant à lui, à Québec, une de nos villes partenaires. Avec l’ambition avouée de « fédérer les villes patrimoniales en les engageant sur le chemin de la transition énergétique et écologique ».

Par ailleurs, Bordeaux, qui succède à Séoul, a pris la tête du Forum mondial de l’ESS pour au moins 4 ans et doit accueillir le siège mondial du Forum de l’Économie sociale et solidaire (ESS). « Une opportunité forte », d’après le maire de Bordeaux, qui « permettra d’intensifier l’échange des expériences et des bonnes pratiques du potentiel de l’économie sociale et solidaire ».

Pierre Hurmic a aussi évoqué les partenariats de Bordeaux avec les villes de Bilbao et de Barcelone, dont la propreté de la ville et la gestion des déchets (apports volontaires des habitants) l’ont impressionné et avec lesquelles ont été abordé les questions d’alimentation résiliente.

Mais aussi Munich, Bristol, St Petersbourg ou encore Fukuoka avec une réflexion sur des constructions plus écologiques.

Comme le soulignera fort justement Céline Papin, l’élue en charge des coopérations territoriales, européennes et internationales  :

De la rencontre nait la beauté du monde.

C’est sur cette phrase que je conclurai ce compte-rendu, avec une photo prise en compagnie de quelques élues de l’équipe municipale sur l’escalier extérieur de la salle des fêtes, pour rendre hommage aux « 6 femmes en rouge » la fresque réalisée par Michel Grimal Alias TOTO avec le soutien d’Amnesty International en décembre 2021.

.

Avec de gauche à droite : Céline Papin (chargée des coopérations territoriales, européennes et internationales), Mélanie Bénard-Batzen (Collaboratrice de cabinet), Sylvie Schmitt (adjointe en charge de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse), myself, Camille Choplin (adjointe à la démocratie permanente, la vie asso et la gouvernance via l’intelligence collective) 5 femmes engagées de Bordeaux pour honorer Frida Kahlo, Virginie Despentes, Malala Yousafsai, Miriam Makeba, Louise Michel et Charlotte Delbo dont je vous en dis plus ci-dessous.
Fresque féministe et engagée à la salle des fetes du grand parc

© Thomas Sanson – Ville de Bordeaux –

De droite à gauche sur la fresque

Charlotte Delbo est une écrivaine française, née le 10 août 1913 à Vigneux-sur-Seine et morte le 1er mars 1985 à Paris 4e. Résistante, elle a été déportée à Auschwitz-Birkenau de janvier 1943 à janvier 1944 puis à Ravensbrück de janvier 1944 à avril 1945. Membre des Jeunesses communistes, issue d’une famille d’immigrés italiens, elle travaille avant la guerre comme assistante du metteur en scène Louis Jouvet. Elle s’engage en 1941 dans la Résistance avec son mari Georges Dudach qui sera arrêté avec elle et fusillé au Fort Mont- Valérien en 1942. Elle est déportée à Auschwitz-Birkenau dans le convoi du 24 janvier 1943 dit « le convoi des 31000 » qui comprend 230 femmes, résistantes pour la majorité d’entre elles. Elle sera l’une des 49 rescapées de ce convoi. Pendant sa déportation, elle décide qu’à son retour, elle écrira une œuvre sur la déportation qu’elle a traversée. Entre 1946 et 1982, elle écrit 6 livres, tous différents par leur point de vue et leur forme. Revenue des camps, Charlotte Delbo reste une femme engagée, elle prendra notamment position contre la guerre menée par la France en Algérie et sera la première à réagir publiquement aux propos négationnistes de Faurisson. https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlotte_Delbo

 Louise Michel alias « Enjolras », née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-Côte3 (Haute-Marne) et morte le 9 janvier 1905 à Marseille, est une institutrice, écrivaine, militante anarchiste, franc-maçonne française, aux idées féministes et l’une des figures majeures de la Commune de Paris durant laquelle elle s’implique tant politiquement que militairement en intégrant les rangs de la Garde nationale. Préoccupée très tôt par l’éducation, elle enseigne quelques années avant de se rendre à Paris en 1856. À 26 ans, elle y développe une importante activité littéraire, pédagogique et politique et se lie avec plusieurs personnalités révolutionnaires blanquistes de Paris des années 1860. En 1871, elle participe activement aux événements de la Commune de Paris, autant en première ligne qu’en soutien. S’étant livrée en mai pour faire libérer sa mère, elle est déportée en Nouvelle-Calédonie où elle se convertit à la pensée anarchiste. Elle revient en Métropole en 1880, et, très populaire, multiplie les manifestations et réunions en faveur des prolétaires. Elle reste surveillée par la police et est emprisonnée à plusieurs reprises, mais poursuit son militantisme politique dans toute la France, jusqu’à sa mort à l’âge de 74 ans à Marseille. https://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Michel

 Miriam Makeba, née le 4 mars 1932 à Johannesbourg en Afrique du Sud et morte le 9 novembre 2008 à Castel Volturno en Italie, est une chanteuse d’ethno-jazz et une militante politique sud-africaine, naturalisée guinéenne dans les années 1960, puis algérienne en 1972. Elle est parfois surnommée « Mama Afrika ». Contrainte à l’exil pendant une trentaine d’années, elle parcourt le monde et multiplie les succès musicaux. Elle devient surtout une des voix contre l’apartheid et pour la fierté du continent africain. Elle rentre en Afrique du Sud en 1990. https://fr.wikipedia.org/wiki/Miriam_Makeba
Malala Yousafzai ou Malala Yousufzai (en ourdou : ملالہ یوسف زئی) est une militante pakistanaise des droits des femmes1, née le 12 juillet 1997 à Mingora, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, où elle s’est opposée au Tehrik-e-Taliban Pakistan et au Tehrik-e-Nifaz-e-Shariat-e-Mohammadi qui tentaient d’interdire la scolarisation des filles. Elle a vécu à Mingora, principale ville du district de Swat, dans le Nord-Ouest du Pakistan, une zone proche de l’influence des talibans. Symbole de la lutte pour l’éducation des filles et contre les talibans pakistanais, elle a reçu plusieurs distinctions nationales et internationales à la suite de ses prises de position alors que sa région était l’objet d’une lutte entre les talibans pakistanais et l’armée. Durant son enfance, Malala a écrit un blog pour la BBC2, racontant son point de vue sur l’éducation et sa vie sous la domination des talibans pakistanais. Le 9 octobre 2012, elle est victime d’une tentative d’assassinat la blessant grièvement (tir d’une balle dans la tête pendant qu’elle prenait le bus), un attentat revendiqué par le Tehrik-e-Taliban Pakistan. Elle est transférée à l’hôpital de Birmingham au Royaume-Uni le 15 octobre pour la suite de ses soins. Cette attaque conduit à la médiatisation internationale de Malala Yousafzai. En 2014, âgée de 17 ans, elle obtient le prix Nobel de la paix avec l’Indien Kailash Satyarthi, ce qui fait d’elle la plus jeune lauréate de l’histoire de ce prix3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Malala_Yousafzai
Virginie Daget, dite Virginie Despentes, née le 13 juin 1969 à Nancy1, est une écrivaine et réalisatrice française, occasionnellement traductrice et parolière. Elle a été révélée par son roman Baise-moi (1994), dont elle a ensuite coréalisé l’adaptation cinématographique (2000). Son plus grand succès à ce jour est la trilogie Vernon Subutex publiée entre 2015 et 2017 et qui a été adaptée en série télévisée et en bande dessinée. Elle est membre de l’académie Goncourt du 5 janvier 20162 jusqu’à sa démission le 6 janvier 20203. Elle est membre du Collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel. https://fr.wikipedia.org/wiki/Virginie_Despentes
Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón, simplement appelée Frida Kahlo, est une artiste peintre mexicaine, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte au même endroit le 13 juillet 1954. Tout au long de sa vie, elle garde une santé fragile, souffrant de poliomyélite depuis l’âge de six ans puis victime d’un grave accident de bus. Elle devra subir de nombreuses interventions chirurgicales. Après son accident, elle se forme elle-même à la peinture. En 1922, elle falsifie sa date de naissance en 7 juillet 1910, année du début de la révolution mexicaine2, associant sa naissance à celle du Nouveau Mexique. En 1929, elle épouse l’artiste Diego Rivera, mondialement connu pour ses peintures murales. En 1928, son amie la photographe Tina Modotti l’incite à s’inscrire au Parti communiste mexicain. Elle s’intéresse particulièrement à l’émancipation des femmes dans la société mexicaine, encore très patriarcale. https://fr.wikipedia.org/wiki/Frida_Kahlo

Partager Sur

2 Commentaires

  1. Simon Eric

    Waouh quel article ! un concentré d’infos mais ici pas d’infobésité grâce à la qualité du contenu culturel mais aussi plus général puisque ici est présenté le programme social de Pierre
    Hurmic auquel j’adhère totalement et tout ceci dans un coup de plume magistral.

    Mon attention a surtout été retenue par l’histoire des égéries du féminisme présentée par Isabelle.
    Bien sur mon cœur bat pour Louise Michel mais il n’ignore pas ses compagnes d’infortune et de courage citées ci-dessus.

    En lisant cet article j’ai appris bien des choses et la générosité et l’humanisme d’Isabelle n’aura jamais été aussi prégnant.
    toujours une plume qui touche juste, et des yeux qui regardent avec le cœur…vola ce que disait Anne Latuille et elle n’aura jamais aussi bien dit.

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Yeah ! Belle envolée lyrique qui me réjouit Eric !!!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

Don’t look up, délit d’intelligence

Don’t look up, délit d’intelligence

Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. Tel pourrait être l’adage de DON’T LOOK UP, le dernier film au casting 6 étoiles d’Adam McKey qui cartonne actuellement sur Netflix.

lire plus
Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution =  s’inscrire à la LISTE PRIVÉE !

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite