Culotte menstruelle : in the mood for MOODZ

par | 27 Avr 2022 | À la Une, Ovaires the rainbow | 3 commentaires

L’entreprise française Moodz, c’est l’histoire de Caroline, puis de Claire, pour arriver aujourd’hui à 25 personnes qui souhaitent dédramatiser et changer la période des règles. Car, rebelote tous les mois, les menstruées que nous sommes revivent inexorablement ces journées « fatidiques ».
Or dans une vie, jusqu’à la ménopause qui en sonne l’arrêt, des mois on en compte beaucoup. Mieux vaut donc bien appréhender cette période que Moodz se met au défi de nous faciliter, en imaginant et en fabriquant une protection plus écologique, plus saine et plus confortable : la culotte menstruelle. 

Petit retour sur mon test utilisatrice.

 

Culottes menstruelles, a good mood with MOODZ

©Moodz.

 

Mais d’abord, la culotte menstruelle est-elle vraiment nouvelle ?

 

Avant que des entreprises produisent des protections pour les règles, les femmes se débrouillaient avec ce qu’elles avaient. Ainsi, certaines se faisaient des culottes menstruelles ou serviettes en coton, lin, laine ou mousse. Elles ne sont pas très confortables, ni efficaces, mais relativement discrètes, critère indispensable, car les règles c’est tabou !

La première serviette jetable est créée en 1920 par l’entreprise américaine Kimberly Clark, dont la branche hygiénique est Kotex. C’est là que l’on s’oriente vers les protections non réutilisables.

L’entreprise s’est inspirée d’une découverte empirique faite par des infirmières lors de la Première Guerre Mondiale qui utilisaient des pansements en cellulose de coton, plus absorbants que ceux en coton classique.

 

Culotte menstruelle, a good mood with MOODZ

Affiche publicitaire des serviettes hygiéniques jetables Kotex.

 

Puis, arrive le tampon créé en 1934 par Tampax. Ce dernier connaît dès lors une fulgurante émergence au cours de la Seconde Guerre mondiale pour sa praticité. Révolutionnaire, il est la star des affiches publicitaires de protections hygiéniques dans les années 70-80.

 

Culotte menstruelle, a good mood with MOODZ

affiche publicitaire de tampons hygiéniques. ©TAMPAX

 

Pauline, étudiante en journalisme à Strasbourg en stage chez Isabelle, avait déjà évoqué le sujet des règles en partageant le post sur « les pertes menstruelles dans les camps de concentration » de Capucine Coudrier, créatrice du podcast Ovaires the rainbow (oui, oui, du même nom que la rubrique qui cause des femmes de Jugeote, ou quand les grands esprits se rencontrent).

 

post regles dans les camps de concentration

Post Instagram sur le compte Ovaires the Rainbow.

 

Mais ces dernières années, leur composition, comme celle des serviettes hygiéniques, est mise en lumière. Et nous savons désormais les risques encourus pour la santé et l’environnement avec les protections classiques.

Pratiques, mais non sans danger

Je prends de mon côté conscience de la complexité de ces produits, essentiels à ma vie, lorsque je tombe sur une vidéo du top model américain, Lauren Wasser, qui partage et explique le syndrome du choc toxique (SCT) qu’elle a subi.

Le SCT est une maladie infectieuse provoquée par la bactérie Staphylococcus présente chez 20 à 30% des personnes menstruées. Elle peut engendrer des soucis de santé si la personne en question produit la toxine TSST-1 dans son vagin, a ses règles et garde trop longtemps un tampon ou une cup. 

 

Culotte menstruelle, a good mood with MOODZ

Lauren Wasser, mannequin américaine amputée à cause du syndrome du choc toxique. ©Parsons

 

Je ne m’étais jamais posée la question auparavant de la composition des protections hygiéniques.

Et c’est en 2017, l’année où France 5 diffuse un documentaire « Tampon, notre ennemi ultime » réalisé par Audrey Gloaguen, que je m’interroge vraiment sur le sujet.

En mai 2017, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a publié un rapport qui affirme la présence de résidus chimiques dans les tampons et l’absence d’informations concernant leur composition sur leurs emballages.

Déjà en 2015, des Sénateurs réclamaient que les entreprises commercialisant des protections hygiéniques soient transparentes concernant la composition de leurs produits.

Un décret est actuellement en préparation par le ministre de la Santé pour mettre en place cette obligation. S’il est difficile d’interdire la mise en vente de produits dans un pays libéral, il est possible d’obliger la transparence et d’améliorer l’information.

Dans les années 2000, la coupe menstruelle en silicone fait son apparition sur le marché et monte en flèche. Mais elle est vite rattrapée par la culotte menstruelle qui valide tous les critères en termes d’écologie, de santé, de confort et de praticité.

 

Et les autres, elles utilisent quoi ?

Jugeote a effectué un fast and curious questionnaire pour savoir ce que les concernées utilisent comme protections hygiéniques.

En voici le résultat via une infographie :

 

Culotte menstruelle MOODZ

 

Personnellement, j’utilise la culotte menstruelle. Bien que nécessitant une adaptation dans l’organisation de son quotidien, elle est beaucoup plus confortable et saine.

Malheureusement, j’ai commencé à l’utiliser après m’être fait poser un stérilet en cuivre (qui fluidifie considérablement le flux) ce qui a nécessairement biaisé mon utilisation de celle-ci.

Ayant une période de règles particulière, il est vrai que je suis obligée de combiner culottes menstruelles et tampons.

 

In the MOODZ

 

Depuis 2019, la marque Moodz fait en sorte que la culotte menstruelle change les règles. Elle s’investit à la fois dans l’éthique de sa production, le style de ses produits, son engagement social et l’inclusivité. Chaque année sonne l’heure de nouvelles résolutions qu’elle compte bien tenir.

En produisant ses culottes, Moodz s’immerge dans le quotidien de toute personne menstruée en souhaitant l’améliorer et le rendre aussi confortable que ses sous-vêtements.

Moodz propose ainsi des culottes de règles écologiques qui te protègent pendant tout ton cycle de la taille 32 au 52. Et il y en a pour tous les flux :

Premières règles, spottings, pertes blanches, règles, grossesse, post-partum, fuites urinaires. 

 

Culottes menstruelles de Moodz

Photo Moodz. ©Moodz

 

Créés à Paris, les produits sont fabriqués au Portugal aux alentours de Lisbonne avec des matières européennes certifiées Oeko-Tex 100, un label international certifiant de la non-toxicité des tissus. 

Les culottes sont composées de trois tissus : un en coton au contact de la vulve, un en tencel (fabriqué à partir de fibre eucalyptus certifiées LENZING) pour absorber, et pour éviter les fuites il y a une membrane imperméable.  

 

Culotte menstruelle, a good mood with MOODZ

Composition des culottes menstruelles de Moodz. © Moodz

 

 Moodz écrit et partage également des articles sur des thématiques diverses : post-partum, sexualité, cycle menstruel.

 

L'equipe Moodz, culottes menstruelles

L’équipe de Moodz. ©Moodz

 

Easy Moodz

 

Pour l’utilisation des culottes, pas de problème ! Moodz explique tout. S’il s’agit d’une révolution au niveau du confort, les culottes nécessitent un changement d’organisation.

Il ne vous empêchera pas de dormir la nuit, mais il est à prendre en compte. Et Moodz est là pour vous aider, qui vous conseille sur comment la choisir, l’utiliser, la laver.

 

LES 3 ÉTAPES POUR BIEN LAVER TA CULOTTE DE RÈGLES MOODZ

 

En résumé, il ne faut surtout pas que tu la mettes à sécher sur le radiateur, ni dans le sèche-linge (aucune source de chaleur), car tu risquerais d’abîmer les tissus techniques et d’endommager ta Moodz ! Si tu en prends soin, elles seront au top pendant 3 à 5 ans.

N’en n’ayant pas assez, je l’ai fait par impatience, puisque le séchage à l’air libre c’est long, et ça a effectivement diminué la capacité d’absorption de ma culotte.

Personnellement, je vous conseille de vous procurer une pochette imperméable pour y mettre votre ou vos culottes utilisées lorsque vous êtes en déplacement ou au travail.

Toujours ouverte aux commentaires et aux avis constructifs de leurs client.e.s, la marque Moodz répond régulièrement et assure les prendre en compte pour améliorer ses produits et ainsi satisfaire le plus grand nombre. N’hésitez donc pas à partager votre opinion.

 

Culottes menstruelles, a good mood with MOODZ

©Moodz.

 

Nous les avons testées !

 

Comme je le dis plus haut, j’utilise les culottes menstruelles depuis plus d’un an. Mais comme mon flux menstruel est particulier je n’ai pas pu en profiter sereinement.

J’ai tout de même essayé celles de Moodz, qui sont véritablement confortables. La qualité du tissu se distingue vraiment de celles que j’ai déjà (d’autres marques). Je suis cependant obligée de porter un tampon en plus lors des pertes abondantes. Mais avec un flux plus ou moins médium, c’est le rêve !

J’ai pris une taille au dessus de la mienne, puisque les autres que j’ai ont beaucoup rétréci au lavage. Elles sont un peu grandes, mais restent agréables.

Bien qu’elles puissent être utilisées à tout moment, elles se différencient de nos culottes habituelles, et c’est bien normal vue leur fonction !

La période de règles n’est jamais fun, mais elle est tellement centrale à nos vies de personnes menstruées qu’il faut bien la prendre en main.

 

Code promo de ouf !

 

Et bonne nouvelle, si tu souhaites essayer ou compléter ta gamme de culottes menstruelles, tu as moins 20% sur tout le site de Moodz (hors catégorie « dernière chance ») avec le code promo MOODZJUGEOTE20 ! 😊

Code promo Moodz Jugeote

Certains liens de cet article sont affiliés. Passer par ces liens soutient le média qui en a et le travail de Jugeote engagée pour un monde plus beau bio. Yo ! 

Partager Sur

L'hirondelle Bordeaux By Beastybike

3 Commentaires

  1. Eric Simon

    Waouh quel article ! instructif, pédagogique et écologique. Moodz donne une bonne déculottée aux vieux Tampax et s’impose comme une alternative de choix pour la gente féminine. Mais au fait est ce que le règles sont tabous ? et bien non car c’est tout simplement la vie.

    L’historique de la protection hygiénique est passionnante entre inconvénients et avantages et que dire de ce problème au moyen âge ou au temps des lumières.

    Bravo Juliette pour cette chronique et un coup de coeur pour ce trait d’esprit  » la culotte menstruelle change les règles « . Pour le code promo pas de doute c’est du ouf

    Réponse
  2. Isabelle Camus

    Ah ah ah ! Énorme ton jeu de mot Éric ! Moodz donne une bonne déculottée au vieux Tampax ! Quel titre ! Merci pour ton humour et ton ouverture d’esprit !

    Réponse
  3. Juliette Habert

    Merci Eric pour votre fidélité sur tous les sujets ! Et oui c’est chouette que l’émergence des culottes menstruelles, inspirées de ce qu’il y a déjà eu auparavant, permette de diminuer notre surconsommation de produits jetables, qui plus est néfastes pour notre santé !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

eshop jugeote collection

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite