Opéra de Bordeaux : une nouvelle saison 2022/2023 foisonnante et citoyenne

par | 8 Juin 2022 | À la Une, Tasse de thé culturelle | 2 commentaires

La saison 2022/2023 de l’Opéra de Bordeaux s’annonce ambitieuse. Nouvelles créations, artistes fidèles à la Maison, programme jeune public… Retour sur les grands évènements qui raviront amateurs et spécialistes.

Après deux ans de crise sanitaire et un changement de directeur (Emmanuel Hondré a succédé à Marc Minkowski en janvier 2022), l’Opéra de Bordeaux place sa saison 2022/2023 sous le signe de la nouveauté. Ainsi, à partir du mois de novembre et après des travaux de rénovation, toute l’équipe du Grand Théâtre accueillera les plus grands metteurs en scène du moment (Bob Wilson, Yoshi Oïda…). 

Plusieurs logos viendront réaffirmer l’identité de l’institution bordelaise : il s’agit avant tout de montrer « notre ouverture sur le monde », explique Olivier Lombardie, administrateur général de l’ONB. D’autres avancées notables ont été présentées lors de la conférence de presse annuelle. 

Affiche saison 2022-2023 Opéra de Bordeaux

Crédit photo : © GettyImages Opixido

L’Opéra de Bordeaux s’ouvre à tous

L’une des volontés d’Emmanuel Hondré est d’ouvrir l’ONB à tous les publics, dans et hors les murs. « Il faut convaincre des gens qui n’ont pas l’habitude de venir nous voir », soit pour des raisons économiques, d’isolement, de mobilité ou d’éloignement des lieux de culture. Pour résoudre ces problématiques d’accessibilité, « nous travaillons avec des relais associatifs », analyse Emmanuel Hondré.  

Les choeurs de l'Opéra de Bordeaux

Crédit photo : © Eric Bouloumie

Aujourd’hui, « 35% du public vit à Bordeaux, 30% au sein de la Métropole et 35% habitent en Nouvelle-Aquitaine… », selon un communiqué de l’Opéra. 

Parmi les sept priorités énoncées pour 2022/2023, une grille tarifaire comprenant un abonnement jeune (10 euros par billet) sera mis en place. Une action bienvenue pour attirer adolescents et jeunes adultes, en plus du Pass Culture. 

Les bébés, à partir de trois mois, auront aussi la possibilité d’assister à des concerts, essentiels à leur éveil.

Comme le précise Emmanuel Hondré :

« Il est important de pouvoir accéder à la musique à chaque cycle de la vie. Plusieurs compagnies dont les Caprices de Marianne ou Athénor les Productions participeront à ces projets inédits. »

Une programmation éclectique 

De grands artistes contemporains se produiront sur la scène du Grand Théâtre à partir de novembre. Les amoureux de Puccini retrouveront avec bonheur « Madame Butterfly », mis en scène par Yoshi Oïda. 

Le « Requiem » de Mozart et « La Favorite » de Donizetti font partie des nouvelles productions, pleines de surprises et d’innovations scéniques : Stéphane Braunschweig offrira un « Requiem » 100% éco-responsable, grâce à une mise en espace faite de matériaux entièrement recyclés. 

Le Géant Bob Wilson donnera quant à lui son « Jungle book », créé au Théâtre de la Ville à Paris. 

Pour la danse, le programme s’annonce foisonnant : « Cendrillon » réinventé par le chorégraphe David Bintley et l’entrée au répertoire du fameux « Don Quichotte » par José Carlos Martinez, qui rend ses lettres de noblesse au roman de Miguel de Cervantes. 

Crédit photo : © Y Terraza

L’ONB sera présent hors-les-murs avec divers spectacles en tournée en Nouvelle-Aquitaine et à Paris : « La Périchole » au Théâtre des Champs Élysées à Paris, « La Traviata » à Bayonne ou encore « Carmen » à Agen. Au total, 75 dates sont prévues pour cette catégorie. 

Formation de jeunes artistes

L’autre vocation de l’Opéra est de former de jeunes musiciens et artistes lyriques à leur métier. À ce titre, l’Académie dont la création est prévue pour l’année prochaine, vise à « donner la chance à des scénographes ou des chefs de chant de 25-30 ans d’apprendre la profession au sein d’une grande maison », conclut Emmanuel Hondré. 

En parallèle, des ateliers « d’éveil et de pratique musicale » devraient être inaugurés, à raison de 80 séances pour la saison. 

Choisir entre toutes ces représentations va être un véritable dilemme pour tous les amateurs de musique, de danse et de chant.

La billetterie ouvre à partir du 15 juin.

Crédit photo de Une :  © Pierre Planchenault 

Partager Sur

Jugeote collection have a look

2 Commentaires

  1. Eric Simon

    Une tasse de thé culturelle pour tous grâce à l’Opéra de Bordeaux et voilà que l’ONB sort de sa coquille et s’en va voyager de la Nouvelle-Aquitaine à Paris proposant au fil de sa pérégrination musicale une affiche d’une grande richesse…pensez donc ! Le « Requiem » de Mozart, la Traviata, Carmen et bien d’autres encore. Un coup d’oeil sur cette chronique symphonique si bien mis en écriture par Marion vous donnera la teneur de ce merveilleux projet et sa variété.

    Et puis si je connaissais l’école des fans il me parait sous le sens que l’opéra forme de jeunes talents mais ça c’était avant que je ne lise ce bel article, bravo

    Réponse
  2. Marion

    Je vous remercie pour votre message.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

eshop jugeote collection

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite