3677, un numéro national dédié au signalement des cas de maltraitance animale

par | 20 Juin 2024 | À la Une, BestiÈre | 4 commentaires

Contenu mis à jour le 20 juin 2024

Ouf ! Il était temps ! Alors que la France a le sinistre privilège de remporter la palme du nombre d’abandons de chiens et de chats en Europe et que les cas de maltraitance sur des animaux domestiques y ont augmenté de 30% entre 2017 et 2022, le Conseil National de la Protection Animale (CNPA) a entrepris de mettre en place, à partir du lundi 24 juin, le 3677. Premier numéro d’appel national pour signaler les cas de maltraitance (physique, sexuelles, torture) sur les animaux.

3677 SOS maltraitance animale à partir du 24 juin 2024

Le 3677, un numéro à enregistrer.

Le 3677, une ligne pour centraliser et réguler les signalements pour une prise en charge rapide et efficace

Les cas d’animaux maltraités sont malheureusement légion. Et ce nouveau numéro n’a pas fini de sonner. Pas plus tard que ce matin, alors que je lui parlais du sujet de mon article, une des personnes qui s’occupe du portage à domicile du repas de ma vénérable mère avec qui nous échangeons sur nos chats respectifs, me signalait le cas de ses nouveaux voisins qui, venant d’adopter un chat, le laissait toute la journée tout seul, dehors, quel que soit le temps, sur le balcon. Le pauvre chat hurlant à la mort pendant des heures.

La maltraitance animale qui consiste notamment, pour mieux en définir la notion, dans le fait de :

  • priver un animal de nourriture et d’eau,
  • le laisser sans soins en cas de maladie ou de blessure,
  • le maintenir dans un habitat ou un environnement pouvant être une cause de souffrances, de blessures ou d’accidents,
  • l’abandonner…

Et toutes les espèces, y compris les animaux d’élevage, sont concernées. Sachant que les principales victimes de ces atteintes sont les chiens (46 %) et les chats (24 %) et que les auteurs sont à 73 % des hommes, dont la majorité sont âgés de 30 à 44 ans, le plus souvent inactifs.

Des chiffres à revoir à la hausse, dès lors que l’on inclut les animaux élevés en batterie ou encore les conditions de transports et d’abattage des animaux destinés à la consommation humaine dénoncés par L214.

Une évolution des droits step by step

Oui ! Y’a du boulot ! Après, il a bien fallu attendre le 21 avril 1944 pour que les femmes obtiennent le droit de voter et de se présenter à une élection. Ou encore le 13 juillet 1965, le jour où non seulement j’ai eu 5 ans, mais où surtout le Parlement a voté une loi autorisant les femmes à ouvrir un compte bancaire en leur nom et à travailler sans le consentement de leur mari… Rien que pour chez nous ! Ça méritait bien une rubrique qui cause des femmes dans Jugeote !

Concernant nos amis les bêtes, en France, c’est la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature qui fonde la politique de protection animale. L’article 9 de la loi est ainsi rédigé : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. »

Or ce n’est qu’en 1999 que le code civil est modifié une première fois. Les animaux sont toujours considérés comme des biens, mais ils ne sont plus assimilés à des choses.

Et c’est en 2015, que la notion d’être vivant doué de sensibilité intègre le code civil.

À mentionner enfin la loi du 30 novembre 2021 qui prévoit aussi un certain nombre de mesures afin de lutter contre la maltraitance animale :

  • Nouveau certificat pour l’acquisition d’un animal de compagnie
  • Sanctions renforcées en cas de sévices
  • Fin des delphinariums en 2026
  • Interdiction des animaux sauvages dans les cirques itinérants en 2028…

Bref ! Tout ça pour dire que, dans un cas comme dans l’autre, les choses évoluent lentement, mais sûrement… Pour les femmes (encore souvent exploitées de toutes les manières possibles ou considérées comme des bêtes de somme dans certains coins du globe), comme pour les animaux. Fermez la parenthèse de cette comparaison !

© Refuge SPA Bayonne qui fait des super photos des animaux à adopter.

3677 SOS maltraitance animale mode d’emploi

Le 3677 fonctionne 7/7 jours, 365 jours/an pour le prix d’un appel local.

Vous êtes témoin de maltraitance animale ? Appelez le 3677 !

Chaque signalement sera traité avec une attention particulière.

Des procédures seront élaborées en collaboration avec des experts :

  • Professionnels des forces de l’ordre
  • Associations de protection animale
  • experts juridiques

Les équipes de la plate-forme, et c’est tout l’intérêt de ce dispositif, vous interrogeront et vous guideront vers les bons interlocuteurs, à même de prendre en charge votre alerte. Ce qui devrait éviter la perte des signalements ou le découragement face à trop de complexité, impactant l’efficacité des meilleures volontés.

Ça y est ? Vous avez enregistré le 3677 ? À partir du 24 juin, vous pourrez sauver des vies animales, contribuant ainsi à illustrer le propos de Gandhi :
« La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux ».
À suivre…

Pour tout savoir, et pourquoi pas, adhérer au CNPA

… ce que je viens de faire… c’est par ici : https://www.cnpa-asso.fr/

Partager Sur

logo meilleursvelos.fr

4 Commentaires

  1. eric simon

    3677 !!! un numèro qui peut sauver des vies;

    Ce n’est pas le premier article que publie Jugeote sur la condition et la maltraitance animale mais on dirait bien que cela bouge un peu plus malgré l’inertie du pouvoir et l’irresponsabilité des gens.
    Tout le monde sait qu’adopter un animal quel qu’il soit impose autant de contrainte que de joie. Ce numéro bouée de sauvetage, il ne faut pas hésiter à en jouer pour sauver nos petits amis.

    Les chiffres cités ici font frémire et interroge sur la duplicité humaine..penser à ces yeux qui regarde la voiture s’éloigner après un abandon discret et sans scrupules !!! tout simplement insoutenable. Merci à Jugeote de nous rappeler quelques mesures prises dans la lutte contre la matraitance animale et le combat semble sans fin.

    Expérience personelle : depuis que j’ai deux aquariums et que je m’intéresse à nos amis à écailles j’ai pu obsever une évolution des vendeurs ( un peu péjoratif ) qui sont de plus en plus réticents à vendre des poissons après quelques questions pédagogiques et parfois subtiles mais malheureusement le client est roi ( vous avez compris ). Depuis quelques années les poissons rouges et les Beta Splendens connu sous le nom de Combattant sont classifiés comme animale de compagnie et croyez mo !!! ils le méritent.

    Super artcicle et une pensée pour Mr Clifton, Minou et Louloute

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Je savais que tu serais sensible à cet article Éric ! La bise à tes poissons !

      Réponse
  2. Solene

    Merci pour cet article élogieux, édifiant et horrifique !!
    La comparaison entre l’intégration des femmes dans la société et la maltraitance animale est subtilement très bien trouvée !!!
    Merci !
    Le bonjour à « chat-chat  » !

    Réponse
    • Isabelle Camus

      Merci pour votre retour Solène ! Je transmets votre bonjour à Clifton !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

Isabelle & Clifton by Oblik, le photographe des Copains comme cochons

Isabelle & Clifton by Oblik, le photographe des Copains comme cochons

Joackim di Dio aka Oblik a décidé de réaliser des portraits d’humains avec leur·s compagnon·s à poils ou à plumes, constitués dans un premier temps, pour l’élaboration d’un book, de gens de sa connaissance. Ce qu’il a fait avec moi et mon chat Clifton, shootés dans ma nouvelle vi(ll)e de La Réole et une mise en scène qui résume bien notre relation de « serial blogueuse workteam » dont j’adore le résultat !

lire plus

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite