Presse féminine : d’Avantages à Vogue en passant par Causette, petit défilé tendance en 10 titres

par | 15 Jan 2023 | À la Une, Ovaires the rainbow | 1 commentaire

Je ne suis en rien une « fashionista » et encore moins une « fashion victime ». Suivre la mode au fil des pages de la presse féminine * est une préoccupation qui ne fait pas partie de mes addictions. D’ailleurs je n’en ai aucune (clin d’oeil et auréole sur la tête)… Enfin, hormis mon ordi, mon smartphone, les réseaux sociaux, le thé, le vélo, la musique, les livres, les séries et les films policiers… sachant que le vin, le champagne et le prosecco n’en font plus partie vu que je fais le dry January (re clin d’oeil).
Je suis souvent habillée en seconde main, histoire de réduire les impacts catastrophiques de l’industrie textile (une des plus polluantes au monde). Ce qui ne m’empêche en rien de l’être bien (enfin je crois).
Tout comme cela ne m’empêche pas d’avoir choisi Iris Apfel (101 ans) « la starlette gériatrique et l’adolescente la plus vieille de la planète » comme elle se qualifie elle-même, l’icône de la mode malgré elle que j’ai intronisée égérie de Jugeote pour les raisons expliquées ici.
Ni, non plus, de m’émouvoir de la disparition de Vivienne Westwood que je citais, parce que j’adore sa personnalité, dans ce billet coup de gueule sur la marque Dr Martens (l’article le plus lu de Serial blogueuse, devenu Jugeote, avec plus de 300 000 vues).
Ni, enfin, de venir de terminer la bio non autorisée d’Anna Wintour, le sphinx aux lunettes noires immuables et au carré strict qui ferait passer Mireille Mathieu pour échevelée, la grande prêtresse pas commode de la planète mode, la puissante rédactrice en chef de l’édition américaine du magazine Vogue depuis 1988 (un record) qui aura inspiré le personnage de Miranda Pirestly joué par Meryl Streep dans Le Diable s’habille en Prada, la directrice artistique de Condé Nast (The New Yorker, Vogue, Vanity Fair, GQ, Glamour…) depuis 2013 et la responsable du contenu mondial au sein du groupe depuis 2020 (what else ?).
Une lecture qui m’a donné envie de me pencher sur la situation, (ne dit-on pas que la presse écrite est moribonde?) de « la presse pour femmes », relais de la mode et des tendances, à travers un top ten, version print + web, classé par ordre alphabétique pour, d’Avantages à Vogue, en passant par Causette, entre futile et féminisme, images retouchées et déconditionnement, life style, sujets de société, superficialité et gravité, fast & slow fashion, élitisme et inclusion, maquillage et démaquillage de la réalité, constater où elle en est.

Trois icônes de la presse féminine

Iris Apfel, Vivienne Westwood et Anna Wintour, trois grandes dames du milieu de la Mode.

Mon top ten de la presse féminine

Née en 1960, j’ai toujours vu sur la table du salon les ancêtres de la presse écrite destinés aux femmes, j’ai nommé Elle et Marie-Claire, mais aussi Modes & Travaux ou encore Art & Décoration que ma vénérable mère (96 ans) lisait régulièrement.

Depuis, les titres de la presse féminine se sont multipliés, et on doit en compter une bonne soixantaine dans des catégories très diverses, car souvent rattachés à la presse culinaire, la presse de décoration, la presse familiale et une partie de la presse de loisirs qui s’étalent sur les rayonnages des kiosques à journaux (de moins en moins nombreux) et des magasins de presse (qui vendent de plus en plus de tout).

Seuls ceux qui parlent de mode nous intéressent ici. Et l’on ne peut que constater (et déplorer) combien les mannequins et autres célébrités shootées sont toujours aussi photoshopées, malgré l’obligation par décret de mentionner que les photos ont été très retouchées, afin de permettre aux consommateurs·trices de distinguer sur un cliché « à usage commercial » le vrai du faux, et d’éviter qu’ils ne s’identifient à des modèles véhiculant une fausse image du corps humain.

Et là ! Il y a encore du boulot ! Les régimes, les complexes et la chirurgie esthétique  ont encore de beaux jours devant eux ! Même si les temps changent et que les corps avec des formes, des rides, des cheveux gris et des morphologies non standardisées apparaissent dans certaines pubs pour des marques qui intègrent et revendiquent la diversité et le droit de vieillir (Madonna, si tu me lis…).

C’est parti pour un voyage illustré au gré des couvertures du mois de janvier 2023

 

AVANTAGES, le féminin pratique de la qualité de la vie

Avantages magazine janvier 2023Créé en septembre 2006 et adaptation du magazine anglais Essentials. Avantages propose 1001 conseils & bons plans beauté, mode, recettes de cuisine et déco.

Le mensuel se veut être le reflet d’une génération de jeunes femmes urbaines et actives qui attendent de leur magazine qu’il réponde à la fois à des exigences de proximité et à un besoin de plaisir.

Au programme, vie de couple et de famille, do it yourself, cuisine et conseils pratiques, mais aussi mode, beauté et santé, car, comme le souligne Avantages   :

Pour s’ouvrir aux autres, il faut être bien dans sa tête et dans son corps.

 

BIBA, le mensuel qui n’a pas froid aux yeux

Biba magazine janvier 2023Créé en 1980, Biba, le mag aux couleurs acidulées et aux deux formats, parle de tout :  Mode, Beauté, Biba mum, Cuisine, Culture, Lifestyle, Love & Sexe et aime bien les rimes puisque la base line du mensuel est :

Il a du chic, il est unique, c’est mon basic !

 

CAUSETTE, le féminin féministe non stéréotypé

Causette janvier 2023 un ovni dans la presse féminineMensuel d’informations, de reportages, d’idées, Causette, dont le 1er numéro est sorti le samedi 7 mars 2009 à la veille de la Journée internationale des droits des femmes, pose un regard féminin sur le monde réel. 

Un féminin décalé qui ressemble aux vraies femmes et refuse le modèle unique et formaté de la femme tel qu’il est proposé, fantasmé par la presse féminine classique dans les rubriques mode, cuisine, minceur, people, enfant, shopping…

Sa base line annonce son positionnement :

Plus féminine du cerveau que du capiton.

Sa cible : une femme généreuse, éco-responsable, engagée, 25-45 ans, impliquée, active, voire activiste et consom’actrice.

 

COSMOPOLITAN, de l’audace et de l’humour 

Cosmopolitan janvier 2023Votre rendez-vous pour tout savoir des tendances mode, conseils beauté, sport, people, sexo, psycho, astro…

Fondé en France en 1973, CosmopolitanCosmo de son petit nom – se démarque par son ton humoristique, voire impertinent, et compte parmi ses rédactrices les journalistes Sophie Hénaff, Marie La Fonta et Fiona Schmidt.

Dans sa version web, Cosmopolitan s’adresse plutôt à des femmes de 25 à 30 ans, avec une présence sur les réseaux sociaux les plus plébiscités par les jeunes : Instagram et Snapchat.

 

ELLE, je ne veux qu’ELLE ! 

Elle janvier 2023 un des fleurons de la presse féminineFondé en 1945, peu après l’adoption du droit de vote des femmes en France, la ligne éditoriale du journal ELLE est posée dès l’origine avec comme ligne de pied :

Du sérieux dans la frivolité, de l’ironie dans le grave. Faire un journal de mode, mais pas seulement. Un journal moderne. Pratique. Avec des photos. Donc des photographes. Un journal qui s’adresse à toutes les femmes. Et qui soit cependant sophistiqué.

En décembre 2019, l’hebdomadaire obtient le statut de publication d’information politique et générale (IPG), une décision historique pour un magazine féminin et une belle reconnaissance de tous les combats que mène le magazine depuis sa création par Hélène Lazareff et Françoise Giroud, en particulier pour l’égalité hommes / femmes

 

MADAME FIGARO, entre style et culture

Madame Figaro janvier 2023Madame Figaro est un magazine de mode féminin, à publication hebdomadaire, fourni gratuitement en supplément du journal Le Figaro dans son édition week-end.

Selon son argumentaire, l’approche rédactionnelle et l’iconographie ciblent un lectorat haut de gamme CSP+.

Sa ligne éditoriale porte principalement sur les tendances de la mode et de la beauté, mais aborde aussi des questions de société.

Enfin, le magazine décerne un prix littéraire, le Grand prix de l’héroïne Madame Figaro.

Des séries thématiques sont également publiées irrégulièrement : Madame Figaro Cuisine, Madame Figaro Business ainsi que Madame Figaro Feel Good.

 

MARIE CLAIRE, la voix des femmes, le sens de l’époque

Marie-Claire janvier 2023Créé en mars 1937, Marie Claire est un magazine féminin mensuel dont le principe est « de divertir les lectrices, mais plus encore de les informer. »

Le magazine contient différentes rubriques sur la mode, le tourisme, le cinéma, la littérature, la musique, les spectacles et les expositions, les cosmétiques, des portraits de stars et de personnes connues en France et dans le monde, des conseils pour être en forme, des conseils sur la vie en couple, des recettes de cuisine, des nouveaux produits alimentaires et des accessoires pour la cuisine, un jeu-test et un horoscope.

Le magazine a été souvent pris en exemple pour les analyses de contenu médiatiques, offrant un sujet d’étude sur la corrélation entre les pages publicitaires (cosmétiques, parapharmacie, parfums, livres, voyages…) et le contenu rédactionnel.

 

Ô MAGAZINE, le 100% web

Ô Magazine un titre 100% web de la presse féminine

Magazine féminin exclusivement en ligne, qui donne la parole sur des sujets importants pour « mettre en valeur la beauté de la femme », tel est le slogan de ce média dont l’histoire commence à Paris en 2015.
.
Au menu de Ô Magazine, des actus société, mode, sport, beauté, santé ou encore culture.

Et une volonté : mettre en valeur la femme moderne qui vit par elle-même, qui souhaite s’enrichir,  découvrir et apprendre.

En un mot :

Changer l’image superficielle de la femme ne vivant qu’au travers du regard d’un homme.

Tout un programme !

 

VERSION FEMINA, le supplément qui cartonne

Version Femina janvier 2023Fondé en 2002, c’est lui le champion toute catégorie du nombre de ventes avec 2 105 875 exemplaires en 2022.

Le ton bienveillant et léger permet aux femmes de s’approprier le magazine dans des sujets pratiques et inspirationnels, sachant que Version Fémina est un journal qui n’est pas vendu directement, mais ajouté comme supplément au Journal du dimanche et à près de 34 autres quotidiens régionaux  (dont Sud Ouest) en France (ceci explique cela).

Le magazine qui propose des sujets culture, mode, beauté, santé, bien-être, psycho, cuisine, tourisme, déco, enfants, société, horoscope se définit comme :

Unique, engagé, généreux – Le féminin qui vous ressemble

 

VOGUE, le prestigieux, le classieux et l’élitiste

Vogue janvier 2023 avec Lily Collins à ParisMagazine américain, Vogue est un des principaux magazines de mode féminins dans le monde.

Objet de nombreuses éditions internationales, il reflète depuis des décennies les courants artistiques majeurs de son époque, et pas seulement la haute couture. Le magazine se concentre sur la mode haut de gamme et la haute société depuis son origine. Ses lectrices ont un pouvoir d’achat en général supérieur à celles des autres journaux.

De nos jours, du fait de sa notoriété, Vogue est le plus puissant, à l’instar de sa rédactrice en chef Anna Wintour, des magazines de mode. Il influence, à l’échelle mondiale, les tendances mais aussi les réputations.

Malgré tout, même si le prestige reste présent, celui-ci perd clairement en influence depuis plusieurs années. En premier lieu parce que la baisse continuelle des ventes rend Vogue encore plus dépendant des publicitaires, présentant encore moins de contenu indépendant. De plus, les réseaux sociaux accélérant les réactions des consommateurs, permettent un renouvèlement incessant des tendances et donnent une interaction qu’aucun magazine ne peut offrir.

Vogue maintient toutefois sa position face aux autres magazines par son investissement dans des évènements tels le Vogue Fashion Festival, réunissant de nombreux créateurs de mode, la Vogue Fashion Night Out depuis 2009 dans une trentaine de pays, le Met Gala ou encore son financement du CFDA.

Balance to logo ovaires the rainbowÀ l’issue de ce tour d’horizon non exhaustif de la presse féminine, je préciserai que Jugeote, si elle ne parle pas de mode (pour l’instant…), cause des femmes dans sa rubrique Ovaires the rainbow, où je t’invite à aller faire un tour.

Mais sinon, et toi,  si tant est que tu le fasses, tu lis quoi comme magazine féminin ?

 

Mise à jour du 24/01/2023 pour rajout

Après avoir diffusé mon article sur la page Facebook de Jugeote, une de mes followers a posté en commentaire un podcast vraiment intéressant de l’émission de France Culture : du Grain à moudre (18 avril 2019) que j’ai eu envie de partager avec vous en contrepoint de ce qui précède.

➤ France Culture : Presse féminine, la grande nunuche ?

*La presse féminine est l’ensemble des titres de presse écrite spécifiquement destinés à un lectorat féminin. Ses origines sont liées à celles du mouvement féministe au XIIIème siècle et à l’accès à la formation de cette population féminine. C’est un outil par lequel les femmes renforcent leur participation à la société.

Outre ces magazines spécialement conçus pour un public féminin, sont parfois rattachées à cette catégorie la presse culinaire, la presse de décoration, la presse familiale et une partie de la presse de loisirs.

De par les clichés (idéal de beauté) et thèmes (cuisine, mode, déco, astrologie) qu’elle propose, une partie de la presse féminine a été parfois accusée de favoriser une approche conservatrice d’une société fondée sur la division et les inégalités des sexes, dixit Wikipédia.

Partager Sur

logo meilleursvelos.fr

1 Commentaire

  1. Eric Simon

    Un article qui me fait penser immanquablement à ces magazines féminins crayonnés, chiffonnés, lus et relus et qui font partie du décor des salles d’attente quel que soit où l’on se trouve.
    Quand aux défilés de mode je les ai toujours regardés avec un sourire malicieux et l’intérêt d’un entomologiste observant avec curiosité des parures étranges.

    Malgré tout ce papier express aura eu le don d’atténuer mes aprioris et de reconnaitre un certain rôle sociétal de ces revues. Du top ten non exhaustif de Jugeote émergent des noms familiers voire illustres car VOGUE ou MARIE CLAIRE ce n’est pas rien et derrière la presse féminines il y a tout un travail et une économie.

    Il est évident que Vivienne Westwood est une franc tireur et que le mot mode a une connotation plus politique qu’artistique d’ailleurs j’ignore s’il a existé des fanzines genre « presse féminine spéciale punk ». La référence à cette tribune consacrée aux Dr. Martens m’a interpellé et je m’y suis rendu, l’article a obtenu 99 Commentaires….et oui ! vous ne rêvez pas 99 com.

    Très bon article mais cela devient anecdotique

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

À découvrir

AUSSI

Meilleursvelos.fr, le premier courtier en vélos et cargos électriques qui aide les professionnels et les collectivités à s’engager dans la mobilité douce

Meilleursvelos.fr, le premier courtier en vélos et cargos électriques qui aide les professionnels et les collectivités à s’engager dans la mobilité douce

Soucieux de rendre la mobilité douce accessible à tous, Meilleursvelos.fr est le 1er courtier en vélos et cargos électriques pour les professionnels. Projet à la vision globale et inclusive, le site propose des vélos cargos pour la logistique, les artisans commerçants, les activités de Street-Food ou encore des vélos facilitant la mobilité des personnes âgées ou handicapées.

lire plus

Pour être au jus de bonnes nouvelles inspirantes et d’initiatives qui font bouger les lignes à Bordeaux ET pas que, une seule solution = s’inscrire à la LISTE PRIVÉE
Vous gagnerez en prime, un e-book qui vous donnera envie de vous lever le matin !

Votre email restera entre de bonnes mains

Vous voilà inscrit.e ! À très vite